February 12, 2014 / 7:13 AM / 4 years ago

Hollande, VRP de la "start-up République" à San Francisco

par Julien Ponthus

François Hollande va endosser ce mercredi devant les géants de la Silicon Valley le costume de VRP de la "start-up République", un concept inventé par l'Elysée pour décrire son ambition de faire de la France un pays propice à la création d'entreprises innovantes. /Photo prise le 12 février 2014/REUTERS/Gary Cameron

SAN FRANCISCO (Reuters) - François Hollande endosse mercredi devant les géants de la Silicon Valley le costume de VRP de la “start-up République”, un concept inventé par l’Elysée pour décrire son ambition de faire de la France un pays propice à la création d’entreprises innovantes.

C’est devant des pontes de l’économie numérique américaine comme le fondateur de Twitter Jack Dorsey, ou Sheryl Sandberg de Facebook que le président entend marteler le message que la France n’est pas l’enfer administratif et fiscal évoqué par une presse anglo-saxonne parfois encline au “French bashing”.

Accompagné en Californie par des entrepreneurs comme Frédéric Mazzella, fondateur du site de covoiturage Blablacar ou Vincent Ricordeau du site de financement participatif Kisskissbankbank, François Hollande tentera de faire la démonstration que la France regorge d’entreprises innovantes.

Le président français visitera notamment avec le maire de San Francisco le “US French Tech Hub”, un lieu qui se veut une vitrine des sociétés françaises innovantes comme Carmat, rendue célèbre pour son coeur artificiel implanté avec succès sur un patient français.

Si le chef de l’Etat a commencé son quinquennat par un conflit avec les entrepreneurs “pigeons”, qui l’accusaient de faire fuir les créateurs, il a adopté depuis un discours résolument pro-entreprise, notamment à l’occasion de son virage social-démocrate.

François Hollande a notamment promis que les crédits alloués à la recherche publique et que les incitations fiscales comme le crédit impôt recherche seraient sanctuarisés durant son quinquennat.

L’entourage du président indique que ce dernier pourraient faire de nouvelles annonces à San Francisco.

“PREUVES D’AMOUR”

Le milieu entrepreunarial a encore besoin de “preuves d’amour”, estime la ministre de l’Economie numérique Fleur Pellerin, membre de la délégation française.

Elle évoque notamment de possibles mesures pour faire de la France une destination de choix pour les investisseurs étrangers.

François Hollande doit dévoiler le 17 février, lors d’un conseil consacré à l’attractivité du territoire français, une panoplie de mesures qui, additionnées aux baisses de charges du pacte de responsabilité et au choc de simplification, doivent convaincre du bien-fondé d’investir en France.

Petite fausse note dans cette opération de communication en direction des entreprises, le président du Medef, Pierre Gattaz, qui accompagne le président aux Etats-Unis, a rejeté devant la presse toute idée de contreparties aux 30 milliards d’euros d’allégements de charges proposés dans le cadre du pacte de responsabilité.

Le patron des patrons, qui avait annulé une conférence de presse à Washington à la demande de l’Elysée, a néanmoins rencontré des journalistes à qui il a dit souhaiter que l’on arrête de “diriger par la contrainte”.

Le tête-à-tête organisé entre le chef de l’Etat et les dirigeants de la Silicon Valley pourrait aussi être obscurci par le contentieux fiscal entre Bercy et Google, le moteur de recherche dirigé par Eric Schmidt.

Pour Fleur Pellerin, le président français n’a pas l’intention d’aborder ce dossier afin de se concentrer sur les thématiques de la recherche et de l’innovation.

“Il n’est pas inspecteur des impôts”, a-t-elle assuré, même si François Hollande a évoqué avec Barack Obama, sa volonté d’aboutir à une harmonisation mondiale des pratiques fiscales afin d’empêcher l’optimisation agressive pratiquée par certains géants de l’économie numérique.

Julien Ponthus, édité par Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below