February 7, 2014 / 9:31 AM / 5 years ago

La "Manif pour tous" met Ayrault en garde sur la loi famille

PARIS (Reuters) - La présidente de la “Manif pour tous” Ludovine de la Rochère a mis en garde vendredi le gouvernement contre tout “saucissonnage” du projet de loi famille, soulignant qu’un tel scénario entraînerait de nouvelles manifestations.

La présidente de la "Manif pour tous" Ludovine de la Rochère a mis en garde vendredi le gouvernement contre tout "saucissonnage" du projet de loi famille, soulignant qu'un tel scénario entraînerait de nouvelles manifestations. /Photo prise le 2 février 2014/REUTERS/Benoît Tessier

Le gouvernement a renoncé lundi à présenter en 2014 ce projet de loi controversé au lendemain de manifestations de plusieurs dizaines de milliers d’opposants au mariage homosexuel.

Les manifestants ont agité le spectre d’une légalisation de la gestation pour autrui (GPA) et d’une extension aux homosexuelles de la procréation médicalement assistée (PMA), deux mesures qui ne figuraient toutefois pas dans le projet de loi.

Dès l’annonce du report, les députés PS et écologistes ont fait part de leur intention de déposer dans les mois à venir des propositions de loi reprenant en partie le projet de texte sur la famille, notamment sur le statut des beaux-parents ou l’adoption.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a indiqué jeudi que le gouvernement était prêt à examiner “sans tarder” certaines mesures concrètes du projet de loi.

“Si le gouvernement nous dit ‘je recule, j’ai entendu’ et puis qu’après il reprend les mêmes projets en les saucissonnant et en les faisant passer un par un, (...) dans ce cas-là nous réagirons”, a déclaré Ludovine de la Rochère sur RTL.

Priée de dire si de nouvelles manifestations étaient envisagées, elle a répondu : “Oui tout à fait. Si nécessaire nous serons de nouveau dans la rue”.

“Nous attendons (...), la balle est dans le camp du gouvernement”, a-t-elle dit. “Nous allons demander à M. Hollande un rendez-vous aujourd’hui même et nous allons lui écrire à ce sujet pour préciser les choses et ne pas avoir ainsi des retournements permanents”, a-t-elle ajouté.

SOUTIEN

Sur Radio Classique, la ministre de la Famille Dominique Bertinotti a indiqué que certains éléments du projet de loi pourraient “revenir” après les élections municipales de mars.

“Les parlementaires vont prendre un certain nombre d’initiatives au travers de propositions de loi, et si cela correspond aux axes que nous entendions mettre dans le projet de loi Famille, nous soutiendrons ces initiatives”, a-t-elle dit. “Aujourd’hui, il y a matière à créer des lois consensuelles (...) Ces éléments du projet loi famille peuvent revenir après les municipales, vers le mois de mai ou le mois de juin.”

Le mouvement “La Manif pour tous” assure qu’il n’entend pas présenter de candidat aux élections municipales mais ne s’interdit rien pour les élections européennes.

“On garde la porte ouverte si jamais nous n’étions pas entendus sur des sujets qui sont majeurs pour le présent et pour l’avenir de la société française”, a dit Ludovine de la Rochère.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below