January 17, 2014 / 7:15 AM / 5 years ago

Vingt personnes tuées dans l'ouest de la Centrafrique

BANGUI (Reuters) - L’attaque d’un convoi de musulmans par les membres d’une milice chrétienne “anti-balaka” a fait une vingtaine de morts jeudi près de Bouar, ville de Centrafrique située 450 km à l’ouest de Bangui, rapportent des témoins.

ATTAQUE D'UN CONVOI DE MUSULMANS CENTRAFRICAINS PRÈS DE BOUAR

Les musulmans parmi lesquels se trouvaient beaucoup de femmes et d’enfants fuyaient Bohong, une localité voisine attaquée par des miliciens.

“Il y avait une vingtaine de corps sans vie répandus ça et là sur la route. Certains ont été tués par balles, d’autres à coups de machette”, a déclaré à Reuters Achille Yakende, un commerçant qui se rendait à Bouar à moto.

La veille, les affrontements politico-religieux qui se poursuivent en dépit de la présence de 1.600 soldats français et de 4.000 casques verts de l’Union africaine, avaient fait huit morts à Bangui, selon des témoins.

Les “anti-balaka” ont l’intention de défiler vendredi dans la capitale pour dénoncer le projet de désignation d’un nouveau président intérimaire après la démission la semaine dernière de Michel Djotodia, arrivé au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat de la Séléka en mars 2013.

De retour de Centrafrique, John Ging, Directeur du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a évoqué un risque de génocide et invité la communauté internationale à apporter une aide financière massive à la Centrafrique.

Paul-Marin Ngoupana et Emmanuel Braun, Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below