December 30, 2013 / 4:07 PM / 5 years ago

Quatre malfaiteurs surarmés arrêtés près de Strasbourg

Quatre malfaiteurs surarmés sur le point de commettre "un crime violent", vraisemblablement l'attaque d'un transport de fonds, ont été interpellés samedi dernier dans la banlieue de Strasbourg à la suite d'informations de la police belge. /Photo d'archives/REUTERS

STRASBOURG (Reuters) - Quatre malfaiteurs surarmés sur le point de commettre “un crime violent”, vraisemblablement l’attaque d’un transport de fonds, ont été interpellés samedi dernier dans la banlieue de Strasbourg à la suite d’informations de la police belge.

L’opération, menée par une trentaine de policiers dont des hommes du Raid et du GIPN, s’est déroulée vers 04h30 dans un entrepôt à Geispolsheim, à l’ouest de Strasbourg, a déclaré lundi le procureur de la République de Strasbourg, confirmant des informations des Dernières Nouvelles d’Alsace.

Les policiers attendaient depuis plusieurs jours que les malfaiteurs se regroupent pour les interpeller. Les policiers de la Brigade de répression et d’intervention et de l’Office central de lutte contre la criminalité organisée ont agi à la suite d’informations de la police belge, laquelle a également procédé à une interpellation dans la région bruxelloise, a dit Michel Senthille lors d’une conférence de presse.

Les quatre hommes étaient connus des services belges de police pour des actes liés à des attaques de fourgons blindés.

Dans l’entrepôt, les policiers ont retrouvé un important arsenal vraisemblablement destiné à attaquer un transport de fonds blindé: quatre fusils-mitrailleurs Kalachnikov AK47, sept pistolets automatiques, quatre pistolets-mitrailleurs, ainsi que les munitions correspondantes.

Les policiers ont également saisi trois kilos de PEP500, un explosif brisant, et des détonateurs. Quatre véhicules de grosse cylindrée, volés, ont également été retrouvés.

Pour Michel Senthille, “tous ces éléments prouvent que ces personnes étaient sur le point de commettre un acte grave. La police a empêché qu’un crime violent ne soit commis.”

Les quatre hommes, âgés de 30 à 40 ans, ont été placés en garde à vue puis présentés à un juge d’instruction en vue de leur mise en examen pour association de malfaiteurs, détention d’armes, vol en bande organisée. Ils encourent jusqu’à 15 ans d’emprisonnement.

Pierre France, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below