December 11, 2013 / 12:37 PM / 5 years ago

L'UMP prépare son "big-bang" économique pour l'après-2017

PARIS (Reuters) - Une centaine de parlementaires UMP ont présenté mercredi vingt propositions destinées à provoquer un “big-bang” économique après l’élection présidentielle de 2017, notamment par la suppression des 35 heures et une nouvelle réforme des retraites.

Une centaine de parlementaires UMP ont présenté mercredi vingt propositions destinées à provoquer un "big-bang" économique après l'élection présidentielle de 2017, notamment par la suppression des 35 heures et une nouvelle réforme des retraites. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

Réunis au sein de Génération Entreprise-Entrepreneurs Associés (GEEA) présidé par le député Olivier Dassault, ces élus ont remis leur livre blanc à Jean-François Copé, qui a promis d’intégrer ces propositions dans son futur “pacte présidentiel”.

“Elles sont la clé pour sortir le pays de la situation de blocage dans lequel il se trouve”, a déclaré le président du principal parti d’opposition. “Ce ne sont pas des propositions de droite classique, ce sont des propositions pour la France. J’en serai le plus ardent défenseur.”

L’ancien Premier ministre François Fillon, candidat déclaré à la présidentielle de 2017, a évoqué les mêmes idées, qui ont aussi été déclinées par Jean-François Copé.

Parmi ces propositions figurent une baisse de 100 milliards d’euros en cinq ans des charges sur les entreprises, la suppression des 35 heures, une nouvelle réforme des retraites avec un allongement de la durée de cotisation à 45 années et le report à 65 ans de l’âge légal de départ à la retraite.

“Ces vingt propositions ont pour objet d’aider l’UMP à réaliser le ‘big bang fiscal, économique et culturel’ dont la France a besoin pour sortir du marasme”, a dit Olivier Dassault.

Le livre blanc suggère de “faciliter un rapatriement patriotique des capitaux” par la mise en place d’abattements incitatifs “à condition d’investir 50% de ces sommes dans des entreprises innovantes de moins de 50 salariés et de conserver ces titres pendant huit ans”.

On y trouve l’inscription dans la Constitution de l’interdiction de la rétroactivité des lois fiscales, la simplification du code du travail ou encore le relèvement des seuils sociaux et fiscaux.

Le GEEA prône l’obligation de démissionner de la fonction publique pour tout fonctionnaire élu au Parlement et une plus grande transparence du financement des syndicats.

Si le projet se concrétisait, les règles d’ouverture des magasins et des services seraient assouplies et le principe de précaution serait remplacé par un principe de responsabilité.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below