November 3, 2013 / 3:18 PM / 5 years ago

Ligue 1: au tour de Lille de chasser le PSG

PARIS (Reuters) - Les Lillois ont fait très mal aux Monégasques, dimanche soir, en leur infligeant une première défaite en Ligue 1 cette saison (2-0) et en leur ravissant la deuxième place, celle de premier poursuivant du Paris Saint-Germain.

Les Lillois ont battu 2-0 Monaco dimanche soir, à Villeneuve d'Ascq, première défaite monégasque en Ligue 1 cette saison. Le Losc leur ravit par la même occasion la deuxième place, derrière le Paris Saint-Germain. /Photo prise le 3 novembre 2013/REUTERS/Pascal Rossignol

Avec 28 points pris en 12 matches, les Parisiens ont deux longueurs d’avance sur leur nouveau dauphin et trois sur des Monégasques qui commencent à sérieusement marquer le pas.

Non seulement les hommes de Claudio Ranieri ont essuyé leur deuxième défaite en quelques jours, après celle qu’ils ont concédée en Coupe de la Ligue, mais ils ont montré qu’ils n’étaient pas aussi au point qu’ils n’en avaient donné l’impression ces derniers mois.

Les milieux de terrain n’ont pas réussi à transmettre le ballon aux attaquants et les joueurs de couloir n’ont pas joué le rôle de rampes de lancement, comme ils avaient pris l’habitude de le faire.

A l’inverse, Lille a fait preuve d’une grande solidité et d’un manque de complexe face à ces Monégasques auxquels on promettait en août la deuxième place - voire la première - à coup sûr.

La supériorité du Losc n’a pas été vaine puisque l’attaquant Nolan Roux a inscrit deux buts, le premier en première période et le deuxième à la 71e minute.

Les joueurs de René Girard, qui n’ont plus encaissé de but en championnat depuis la mi-août, ont réussi là un sérieux test, mais la marche supérieure, celle qui pourrait les mener à la première place, est bien plus haute.

CAVANI EN TÊTE DES BUTEURS

Pour le moment, le PSG paraît hors de portée du commun des clubs du championnat. C’est d’autant plus vrai depuis que les champions de France ont livré vendredi une nouvelle démonstration de force, cette fois aux dépens de Lorient (4-0).

Car les Parisiens semblent avoir des ressources quasi inépuisables, comme ils l’ont prouvé vendredi en alignant une équipe bis, sans Zlatan Ibrahimovic, blessé, ni Blaise Matuidi ou Ezequiel Lavezzi, sur le banc au coup d’envoi.

Les titularisations du jeune Adrien Rabiot au milieu de terrain ou de l’attaquant Jérémy Ménez, qui n’avait pourtant que quatre bouts de matches dans les jambes, n’ont pas semblé affaiblir l’effectif de Paris.

Et l’Uruguayen Edinson Cavani, repositionné en pointe pour suppléer Ibrahimovic, a fait oublier l’absence de l’attaquant suédois en inscrivant un doublé. Il a pris par la même occasion la tête du classement des buteurs avec neuf réalisations.

Voilà donc le PSG, dernière équipe encore invaincue, en pleine confiance avant de retrouver la Ligue des champions, mardi, face à Anderlecht.

Les Marseillais sont moins sereins avant leur prochain match européen, contre Naples, mais ils ont au moins endigué l’hémorragie après cinq défaites de suite. Samedi, ils ont arraché le match nul 1-1 à Rennes.

Les joueurs d’Elie Baup, qui ont longtemps joué des coudes avec le PSG la saison dernière, accusent aujourd’hui un retard de 10 longueurs sur le PSG et pointent à la cinquième place.

Comme l’OM, Lyon a un peu retrouvé le sourire en battant Guingamp 2-0 après une série de cinq matches de Ligue 1 sans victoire.

Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below