October 25, 2013 / 3:32 PM / 5 years ago

Les parents de Maria sont un couple de Roms bulgares

SOFIA (Reuters) - Les parents biologiques de la fillette blonde découverte dans un camp de Roms en Grèce sont un couple de Roms bulgares, montrent les résultats de tests ADN rendus publics vendredi.

Les parents biologiques de la fillette blonde découverte dans un camp de Roms en Grèce sont un couple de Roms bulgares, selon les résultats de tests ADN. Le parquet de Bulgarie tente désormais de déterminer si la mère de l'enfant, Sacha Rousseva (avec son fils Atanas), qui aurait 35 ans, a vendu son enfant en Grèce, ce qu'elle dément. /Photo prise le 24 octobre 2013/REUTERS/Stoyan Nenov

Le parquet de Bulgarie tente désormais de déterminer si la mère de l’enfant, Sacha Rousseva, qui aurait 35 ans, a vendu son enfant en Grèce, ce qu’elle dément.

Sacha Rousseva dit avoir laissé sa fillette alors âgée de sept mois en Grèce en 2009, où elle travaillait comme ramasseuse d’olives, parce qu’elle ne pouvait pas s’en occuper et qu’elle devait retourner en Bulgarie.

Son mari, Atanas Roussev, âgé de 37 ans, est le père biologique de Maria.

Le couple a neuf autres enfants âgé de 2 à 20 ans et vit dans une extrême pauvreté dans une maison délabrée au sol en terre battue à Nikolaevo, une ville à 280 km à l’est de Sofia.

“Nous vivons tous dans la même pièce, mon mari, moi et tous les enfants”, a expliqué Sacha Rousseva aux journalistes venus l’interroger jeudi soir.

Le sort de la fillette de quatre ans, appelée Maria et surnommée “l’ange blond” par les médias grecs, a intrigué à travers le monde. Elle a été découverte la semaine dernière, cachée sous une couverture dans un camp rom du centre de la Grèce, et des tests ADN ont montré que le couple avec lequel elle vivait n’était pas ses parents.

Maria a été prise en charge par une organisation caritative grecque, qui dit avoir reçu plus de 10.000 appels téléphoniques de personnes proposant d’aider l’enquête ou de parents d’enfants disparus.

Les Roms sont au nombre d’environ dix millions en Europe. Ils sont l’une des plus anciennes minorités du continent, et l’une des plus visées par la discrimination selon le Conseil de l’Europe.

Tsvetelia Tsolova, Bertrand Boucey et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below