October 20, 2013 / 7:08 AM / 5 years ago

Le mystérieux artiste de rue Banksy sévit à New York

NEW YORK (Reuters) - Les New-Yorkais, généralement très blasés, sont pris par la folie Banksy, pseudonyme derrière lequel se cache un artiste de rue britannique controversé réputé pour ses tags et peintures en milieu urbain.

Graffiti de Banksy à New York. Les New-Yorkais, généralement très blasés, sont pris par la folie Banksy, pseudonyme derrière lequel se cache un artiste de rue britannique controversé réputé pour ses tags et peintures en milieu urbain. Mais à en croire le New York Daily News cette semaine, l'artiste est recherché par la police new-yorkaise qui veut l'inculper pour vandalisme. /Photo prise le 17 octobre 2013/REUTERS/Carlo Allegri

Tous les matins, Banksy, qui s’est installé pour un mois à New York, annonce sur son site internet l’endroit de sa prochaine oeuvre en invitant les riverains à appeler sur une ligne téléphonique dédiée pour donner leur avis.

Ses oeuvres effectués au pochoir, généralement en noir et blanc et à la tonalité libertaire, suscitent aussi bien l’adoration de ses fans que la détestation de ses détracteurs.

Elles apparaissent généralement au petit matin sur les murs de rues situées un peu à l’écart des quartiers de Lower Manhattan ou de Brooklyn.

“Ce genre de graffiti est une véritable plaie pour les propriétaires”, s’est lamenté mercredi le maire sortant de la Grosse Pomme, Michael Bloomberg.

A en croire le New York Daily News cette semaine, l’artiste est recherché par la police new-yorkaise qui veut l’inculper pour vandalisme.

Pour sa part, un porte-parole du NYPD n’a pas confirmé ou démenti l’information, se contentant de reconnaître l’ouverture d’une enquête par la brigade antivandalisme à la suite des plaintes concernant des graffiti censés “défigurer” le paysage urbain.

“On m’a offert un million de dollars pour que je démonte mon mur de briques”, affirme Jose Garcia, qui gère un immeuble de Brooklyn peinturluré dans la nuit de mercredi par Banksy.

“C’est une sorte de Batman”, avance un habitant de Williamsburg, Matt Adams, qui photographie les oeuvres de Banksy. “Personne ne sait qui il est vraiment, il exécute ses oeuvres dans le plus grand mystère à la faveur de la nuit et tout le monde à New York est à sa recherche”.

Dimanche dernier, l’artiste avait installé un tréteau à Central Park pour vendre de petites toiles siglées de la figure d’un rat, sa marque de fabrique, au prix modique de 60 dollars l’unité, rapporte son site internet.

Six personnes, ignorant que ses oeuvres atteignent parfois aux enchères de Sotheby’s à Londres la somme astronomique de 1,87 million de dollars, ont acheté des toiles, dont un touriste néerlandais qui a payé 30 dollars après avoir marchandé.

Elizabeth Dilts, Jean-Loup Fiévet pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below