October 4, 2013 / 2:32 PM / 5 years ago

Des députés appellent à faciliter l'intégration des Roms

PARIS (Reuters) - La commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale appelle, dans un rapport publié vendredi, à faciliter l’intégration des Roms en simplifiant notamment les procédures de financement des actions menées en leur faveur.

Démantèlement d'un campement illégal de Roms à Lille, le mois dernier. La commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale appelle, dans un rapport publié vendredi, à faciliter l'intégration des Roms en simplifiant notamment les procédures de financement des actions menées en leur faveur. /Photo prise le 11 septembre 2013/REUTERS/Pascal Rossignol

La publication de ce rapport intervient une semaine après la passe d’armes entre le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, et sa collègue du Logement, Cécile Duflot, concernant la politique d’intégration des Roms en France.

La ministre a accusé Manuel Valls d’être allé “au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain” en déclarant que les Roms avaient vocation à retourner en Bulgarie et Roumanie.

Environ 20.000 Roms originaires de Bulgarie et de Roumanie vivent actuellement dans quelque 400 campements en France et continuent, selon Amnesty International, d’être victimes d’expulsions forcées en violation du droit international en matière de droits de l’homme.

“La situation des Roms préoccupe toute l’Union européenne, cependant (...) aucune contrainte n’est imposée aux États membres”, note la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale dans son rapport.

Un an après la mise en oeuvre en France de la circulaire du 26 août 2012 sur les évacuations de campements illicites de Roms, les députés relèvent les difficultés rencontrées dans l’application des politiques nationales d’intégration dans le cadre fixé par l’Union européenne.

Pour y remédier, la commission “souhaite que soient simplifiées les procédures et demandes de financement relatives à l’intégration des Roms, dans la mesure où celles-ci souffrent de trop de lourdeur et complexité”.

“Les crédits destinés à l’intégration des Roms doivent être rendus plus accessibles, quitte à renforcer les contrôles sur les actions menées, en cours et a posteriori”, ajoute-t-elle.

L’Union européenne doit soutenir et engager des actions d’amélioration des conditions de vie des Roms dans les pays sont ils sont originaires, écrivent les auteurs de l’étude.

Bruxelles doit en outre inciter certains États membres, “compte tenu des fonds qui leur sont versés par l’Union européenne, à mettre en œuvre une politique d’intégration plus efficace de leurs populations roms”.

Quant aux Roms, la commission les invite à organiser “leur représentation en mode associatif, de façon à constituer des interlocuteurs identifiés pour les autorités publiques”.

Marine Pennetier, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below