September 29, 2013 / 2:33 PM / 5 years ago

Ligue 1: Monaco secoué par Reims et talonné par le PSG

PARIS (Reuters) - Monaco a repris dimanche sa place de leader de la Ligue 1 mais ne devance désormais plus le Paris Saint-Germain qu’à la différence de buts après son match nul 1-1 sur la pelouse de Reims, le troisième de la saison pour les joueurs de Claudio Ranieri.

L'attaquant monégasque Emmanuel Riviere (à droite), aux prises avec le Rémois Atila Turan. Secoué sur la pelouse de Reims dimanche, Monaco a dû se contenter du nul (1-1), pour la troisième fois depuis le début de la saison. Si le club de la Principauté a repris les commandes de la Ligue 1, il ne devance désormais plus le Paris Saint-Germain qu'à la différence de buts. /Photo prise le 29 septembre 2013/REUTERS/Pascal Rossignol

Décomplexés, les Rémois ont pris dès le coup d’envoi leurs adversaires à la gorge et marqué à la quatrième minute par Antoine Devaux de la tête.

Les Monégasques, qui n’ont pas souvent été aussi secoués depuis le début de la saison, ont aussitôt répliqué grâce à un superbe coup franc rentrant du Portugais Joao Moutinho (13e).

Mais, par la suite, ils n’ont pas réussi à asseoir leur autorité dans le jeu, notamment au milieu de terrain où Claudio Ranieri n’a aligné que quatre joueurs pour faire de la place à deux attaquants de pointe, Radamel Falcao et Emmanuel Rivière.

Dans ces conditions, l’ASM a joué en contre, l’objectif étant de trouver l’un des deux avant-centres, mais le ballon ne leur est que rarement parvenu.

Car Reims a parfaitement réussi à dérégler la mécanique monégasque et aurait même pu finir avec les trois points de la victoire si Floyd Ayité avait eu plus de réussite à la 63e minute. D’une demi-volée, il a trouvé la transversale.

Même à dix après l’exclusion d’Atila Turan à quatre minutes de la fin du temps réglementaire, les Rémois ont tenu le choc devant leur public.

“On a fait le match qu’on voulait faire (...). Je suis content de la production, on a été entreprenants, enthousiastes”, s’est réjoui sur Canal + l’entraîneur local, Hubert Fournier.

Avec 18 points, soit autant que le Paris Saint-Germain qui a dominé Toulouse samedi (2-0), Monaco ne doit sa première place qu’à sa meilleure différence de buts. Reims est dixième avec onze points.

VICTOIRE DE NANTES DANS LE DERBY

Quelques heures auparavant, Nantes a fait fort en allant s’imposer 3-1 dans son derby face à Rennes, un succès qui lui permet de dépasser son adversaire du jour au classement et de s’installer dans le peloton de tête après huit journées.

Les Canaris ont ouvert le score dès la 17e minute par leur attaquant Filip Djordjevic, qui a inscrit là son quatrième but de la saison, et ont doublé la mise deux minutes avant le repos par Serge Gakpé.

Malgré la réduction du score de Nelson Oliveira (55e) et le retour sur les terrains de Romain Alessandrini, entré en jeu pour la première fois sept mois après sa blessure au genou, le dernier mot est revenu aux Nantais.

Lucas Deaux a scellé le succès de cet ancien poids lourd du championnat de France, de retour au plus haut niveau après quatre ans à l’étage inférieur.

Nantes est désormais sixième au classement avec 13 points, devant des clubs du standing de Saint-Etienne ou Lyon. Les Rennais de Philippe Montanier occupent la huitième place avec 12 points.

Contrairement à Nantes, Montpellier n’a pas réussi à tenir le résultat sur la pelouse d’Ajaccio alors que la victoire lui tendait les bras et a fini sur un match nul 1-1.

A la neuvième minute, l’arbitre a sifflé un penalty converti par le Montpelliérain Rémy Cabella et infligé un carton rouge au milieu de terrain d’Ajaccio Claude Gonçalves, sanctionné pour une main sur sa ligne de but.

Mais le scénario s’est brutalement retourné: Ronald Zubar a inscrit de la tête sur coup franc le but de l’égalisation à la 36e minute. Et à la 38e, Yassine Jebbour a écopé d’un deuxième carton jaune, synonyme de rouge.

La deuxième période a également donné lieu à un duel engagé mais à aucun nouveau coup de théâtre.

Héraultais et Corses restent coincés dans la deuxième partie de tableau, à la onzième place pour les premiers et à la 16e pour les seconds. Déjà loin du sommet où trônent Monaco et le PSG.

Gregory Blachier et Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below