August 18, 2013 / 11:48 AM / 5 years ago

La France de 2025, thème consensuel de la rentrée de l'exécutif

par Julien Ponthus

Le président François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Après deux semaines de vacances, l'exécutif fera lundi sa rentrée politique autour d'un séminaire consacré à "la France de 2025", un thème consensuel dont l'horizon contraste avec les enjeux immédiats auxquels est confronté l'exécutif, comme la réforme pénale ou celle des retraites. /Photo prise le 2 août 2013/REUTERS/Benoît Tessier

PARIS (Reuters) - Le gouvernement fera lundi sa rentrée politique autour d’un séminaire consacré à “la France de 2025”, un thème consensuel dont l’horizon contraste avec les enjeux immédiats auxquels est confronté l’exécutif, comme la réforme pénale ou celle des retraites.

Réuni à l’Elysée pour mener une réflexion autour de thèmes aussi variés que “la police 3.0” ou le programme “Usine du futur”, selon les premières contributions révélées par Le Point, le gouvernement cherche à tracer une feuille de route “pour sortir le pays de la ‘décennie noire’ qu’il vient de traverser”.

“Il s’agira lundi de la première étape d’une démarche qui aboutira à la fin de l’année”, expliquent les services de la présidence qui précisent que “ce séminaire permettra d’arrêter les grandes priorités, une méthode ainsi qu’un calendrier de travail”.

Ce séminaire marque la fin des deux semaines de vacances que s’est accordées le gouvernement, une période pendant laquelle le président François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault se sont efforcés de se montrer les plus actifs possible afin de ne pas essuyer les critiques dont ils avaient fait l’objet durant l’été 2012.

Au delà de l’exercice de réflexion à long terme prévu lundi, le gouvernement de François Hollande doit rendre ces prochains jours des arbitrages très attendus.

DIVERGENCES

Il ne reste en effet au chef de l’Etat qu’une semaine pour peaufiner la réforme des retraites avant de la présenter aux partenaires sociaux les 26 et 27 août.

François Hollande doit aussi aplanir les divergences entre ses ministres de l’Intérieur et de la Justice, sur la réforme pénale, un texte qui doit être présenté en septembre en conseil des ministres et qui menace la cohésion du gouvernement.

Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, juge le texte trop laxiste et s’oppose à Christiane Taubira, la ministre de la Justice, dans une dispute qui offre à la droite un angle d’attaque idéal avant les élections municipales.

Jean-Marc Ayrault a tenté mercredi d’aplanir les divergences rendues publiques entre ses deux ministres de l’Intérieur et de la Justice, et a confirmé que le texte serait bien présenté en conseil des ministres en septembre, comme prévu.

La ministre de l’Artisanat, Sylvia Pinel, présente elle mercredi son projet de loi pour limiter le statut d’auto-entrepreneur, une réforme à haut risque pour un gouvernement qui cherche à se réconcilier avec le monde de l’entreprise.

Sous l’appellation de “Poussins”, plusieurs auto-entrepreneurs se sont rassemblés pour exprimer leurs craintes quant à la restriction des avantages de leur régime, envisagée par le gouvernement pour remédier aux accusations de concurrence déloyale que portent les artisans.

Edité par Julien Dury

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below