August 4, 2013 / 7:48 AM / 5 years ago

Réunion au sommet à la Maison blanche sur la sécurité

WASHINGTON (Reuters) - Les principaux conseillers de Barack Obama à la sécurité ont tenu une réunion samedi à la Maison blanche pour discuter de la menace d’une attaque terroriste potentielle qui a conduit Washington et certains de ses alliés à fermer leurs ambassades au Moyen-Orient.

Devant l'ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv, en Israël. Les principaux conseillers de Barack Obama à la sécurité ont tenu une réunion samedi à la Maison blanche pour discuter de la menace d'une attaque terroriste potentielle qui a conduit les Etats-Unis et certains de leurs alliés -dont la France et la Grande-Bretagne- à fermer des ambassades au Moyen-Orient. /Photo prise le 4 août 2013/REUTERS/Nir Elias

Les Etats-Unis ont lancé vendredi une alerte au niveau mondial mettant en garde les ressortissants américains contre le risque d’attaques préparées par Al Qaïda au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

La réunion organisée samedi à la Maison blanche réunissait Susan Rice, en charge des questions de sécurité nationale, les principaux conseillers présidentiels ainsi que le secrétaire d’Etat John Kerry et le secrétaire à la Défense Chuck Hagel.

“Le président a demandé cette semaine à l’équipe en charge de la sécurité nationale de prendre toutes les mesures appropriées pour protéger le peuple américain compte tenu de la menace potentielle émanant de la Péninsule arabique”, indique un communiqué de la présidence américaine.

“La conseillère à la sécurité nationale (Susan) Rice a présidé une réunion de la Commission des principaux (conseillers) pour examiner plus avant la situation et les réponses” à apporter, indique le communiqué.

“Le président a reçu régulièrement des informations au cours de la semaine passée sur tous les aspects de cette menace potentielle et sur nos mesures préparatoires”, ajoute le texte.

Interrogé pour savoir si l’armée américaine avait prépositionné certaines troupes pour faire face aux récentes menaces, un officiel a répondu: “les forces américaines sont prêtes depuis un certain temps pour répondre aux contingences potentielles au Proche-Orient et en Afrique du Nord”.

“Nous sommes en mesure de mener une action opportune et efficace si nécessaire. La menace est sérieuse et le Pentagone travaille en étroite collaboration avec ses partenaires (...) pour y faire face”, a ajouté ce responsable s’exprimant sous le sceau de l’anonymat.

Barack Obama passe la fin de semaine dans la résidence d’été de Camp David où il fêtera son anniversaire dimanche.

Les Etats-Unis ont décidé de fermer leurs ambassades dans une vingtaine de pays du Moyen-Orient dimanche en raison de renseignements faisant état d’une possible attaque contre des intérêts américains.

La Grande-Bretagne et la France ont annoncé la fermeture de leurs représentations diplomatiques respectives au Yémen pour des raisons similaires.

“Des officiers du renseignement, s’appuyant sur une source fiable, ont signalé qu’un complot majeur était actuellement en cours et que l’équipe qui doit le réaliser a été choisie et est en place”, rapporte CBS News samedi.

Toutefois, les autorités américaines ne connaissent ni la date, ni le calendrier, ni la cible de cette attaque, ajoute la chaîne de télévision.

Jeff Mason, Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below