August 2, 2013 / 2:23 PM / 5 years ago

Le gouvernement cible 1.200 quartiers prioritaires

PARIS (Reuters) - La France va concentrer ses efforts sur 1.200 quartiers défavorisés au lieu 2.400 actuellement afin de maximiser l’impact de ses moyens sur les zones jugées prioritaires, a déclaré vendredi la porte-parole du gouvernement.

Vue des quartiers nord de Marseille. La France va concentrer ses efforts sur 1.200 quartiers défavorisés au lieu 2.400 actuellement afin de maximiser l'impact de ses moyens sur les zones jugées prioritaires. Les quartiers concernés par ce projet de loi sur la politique de la Ville adopté vendredi en conseil des ministres seront choisis à la rentrée en fonction du niveau de pauvreté de leurs habitants. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier

Adopté en conseil des ministres, le projet de loi sur la politique de la Ville vise à répondre à la Cour des comptes qui critiquait dans un rapport publié en juillet 2012 la dilution des crédits sur un nombre beaucoup trop important de quartiers.

“Il s’agit de mettre fin à un certain saupoudrage et de se concentrer sur les territoires qui en ont le plus besoin”, a dit Najat Vallaud-Belkacem lors du compte-rendu du conseil. “Ces nouveaux quartiers prioritaires seront définis sur la base d’un critère unique et global de revenu des habitants, pour le dire autrement, de la pauvreté des habitants.”

Cette dernière a précisé que les quartiers concernés par cette nouvelle stratégie seraient choisis à la rentrée.

Le projet de loi, qui comporte une nouvelle génération de programmes de renouvellement urbain d’un montant de 5 milliards d’euros, prévoit aussi de mobiliser les crédits d’autres ministères, comme ceux de l’Education nationale ou du Travail, via des conventions avec les quartiers concernés.

Avec un budget annuel en baisse de 4%, à 504 millions d’euros pour 2013, la politique de la Ville n’est pas épargnée par la rigueur budgétaire mais, pour François Hollande, il appartient à l’ensemble de l’Etat de faire un effort.

“La politique de la Ville ne relève pas uniquement du ministère de la Ville”, a souligné Najat Vallaud-Belkacem, rapportant les propos du président en conseil des ministres.

La porte-parole du gouvernement a cité l’exemple des écoles primaires des quartiers sensibles qui sont prioritaires pour le développement de l’accueil des enfants de moins de trois ans.

Elle a aussi rappelé que 30% des 100.000 emplois d’avenir prévus sont réservés aux quartiers difficiles dont les jeunes bénéficient aussi par ailleurs des “emplois francs”.

Ces nouveaux contrats, opérationnels depuis juillet, accordent une subvention de 5.000 euros aux entreprises qui offrent un contrat à durée indéterminée à un jeune chômeur habitant dans une Zone urbaine sensible (ZUS).

François Hollande a défendu mercredi ce dispositif lors d’un déplacement à Clichy-sous-Bois en banlieue parisienne et devrait faire encore en faire la promotion samedi lors d’une visite du quartier de Garros à Auch (Gers).

L’adoption du projet de loi en conseil des ministres intervient deux semaines après de violents incidents à Trappes qui ont fait craindre un été agité dans les banlieues.

Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below