July 24, 2013 / 8:06 PM / 5 years ago

Plusieurs dizaines de morts dans un déraillement en Espagne

par Miguel Vidal

Les secours s'activent pour dégager les passagers d'un train qui a déraillé mercredi soir près de Saint-Jacques-de-Compostelle, dans le nord-ouest de l'Espagne. Au moins 35 personnes ont été tuées et cinquante autres blessées. /Photo prise le 24 juillet 2013/REUTERS/Oscar Corral

SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE, Espagne (Reuters) - Au moins 35 personnes ont été tuées et cinquante autres blessées mercredi soir dans le déraillement d’un train près de Saint-Jacques-de-Compostelle, dans le nord-ouest de l’Espagne, a annoncé le président de la région de Galice, Alberto Núñez Feijoo.

Il a ajouté qu’il était encore trop tôt pour se prononcer sur l’origine de ce déraillement.

Selon la radio Cadena Ser, un témoin a fait état d’une explosion juste avant le déraillement.

Un porte-parole du gouvernement régional a toutefois parlé d’un accident, semblant écarter une origine criminelle.

Le train qui reliait Madrid à la ville d’El Ferrol transportait 218 passagers, plus le personnel de bord, et le déraillement s’est produit à 20h41, a précisé la Renfe, la compagnie des chemins de fer espagnols.

Ce drame survient à la veille de la fête catholique de saint Jacques, évangélisateur de l’Espagne, et près de son sanctuaire galicien où affluent chaque année de nombreux pèlerins. Toutes les festivités ont été annulées.

Sur le site du journal Voz de Galicia, des photos montrent plusieurs voitures couchées sur le côté, de la fumée s’élevant des wagons accidentés.

“Dans une courbe, le train a commencé à bouger et les wagons se sont empilés les uns sur les autres”, a dit un passager rescapé, Ricardo Montesco. “J’étais dans la deuxième voiture et il y avait du feu... J’ai vu plusieurs cadavres.”

Selon un journaliste de Cadena Ser, toutes les voitures du convoi ont déraillé et de nombreux corps recouverts de couvertures ont été déposés près de la voie.

Saint-Jacques-de-Compostelle est la ville natale du président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

Sonya Dowsett et Inmaculada Sanz; Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below