July 19, 2013 / 10:09 AM / 5 years ago

Moscovici réplique à de Courson sur l'affaire Cahuzac

Pierre Moscovici accuse Charles de Courson, président centriste de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac, de tenter de construire une thèse politique sans tenir compte des témoignages et pièces du dossier. /Photo prise le 16 juillet 2013/REUTERS/Benoît Tessier

PARIS (Reuters) - Pierre Moscovici accuse Charles de Courson, président centriste de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Cahuzac, de tenter de construire une thèse politique sans tenir compte des témoignages et pièces du dossier.

Piqué au vif par les récentes attaques du député UDI, le ministre de l’Economie lui répond point par point dans une lettre publiée vendredi par Le Monde.fr.

Charles de Courson a estimé jeudi que tous les dysfonctionnements dans la gestion du dossier du compte bancaire en Suisse de l’ancien ministre du Budget étaient concentrés au ministère de l’Economie et l’a accusé d’incompétence.

Le président de la commission d’enquête a également mis en cause François Hollande, assurant que ce dernier était au courant des forts soupçons pesant sur Jérôme Cahuzac.

Pierre Moscovici conteste de nouveau les reproches formulés par Charles de Courson, notamment le non respect du principe de “la muraille de Chine”, qui aurait permis de mettre Jérôme Cahuzac à l’écart de l’enquête le concernant.

Il refute également l’idée selon laquelle il aurait rédigé une demande d’entraide fiscale avec la Suisse volontairement restrictive dans le but d’obtenir une réponse tendant à innocenter son collègue du gouvernement.

Pierre Moscovici accuse le député UDI de ne tenir “sciemment” aucun compte de ses explications, “des pièces précises du dossier et des témoignages recueillis sous serment par la commission d’enquête” et réduit les critiques à une offensive politique.

“Votre comportement montre que, loin de chercher à établir une vérité de façon impartiale, vous tentez de donner chair à une thèse politique, développée avant même le début de votre enquête”, écrit-il.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below