July 16, 2013 / 12:37 PM / 5 years ago

Ouverture d'une information judiciaire visant Thomas Fabius

PARIS (Reuters) - Une information judiciaire visant Thomas Fabius, un fils du ministre français des Affaires étrangères, a été ouverte fin juin par le parquet de Paris pour “faux”, “escroquerie” et “blanchiment”, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Une information judiciaire visant Thomas Fabius, un fils du ministre français des Affaires étrangères, a été ouverte fin juin par le parquet de Paris pour "faux", "escroquerie" et "blanchiment", a-t-on appris de source judiciaire. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Les juges d’instruction du pôle financier René Cros et Roger Le Loire s’intéressent “aux différents flux financiers” autour du fils aîné de Laurent Fabius, selon Le Monde, qui a révélé l’information.

Une enquête préliminaire visant Thomas Fabius avait été ouverte en 2012 pour “tentative d’escroquerie et faux”, à la suite d’une plainte déposée pour des faits remontant à novembre 2011.

Fin avril, Le Point avait révélé que la justice s’intéressait à l’acquisition par Thomas Fabius en 2012 d’un appartement de 280 m2 dans le VIIe arrondissement de Paris pour 7 millions d’euros.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a appelé début mai à faire la distinction entre le ministre et son fils.

“Cette affaire concerne monsieur Fabius, prénom Thomas, qui n’est pas membre du gouvernement, il est important de ne pas tout mélanger”, a-t-elle dit.

Gérard Bon, avec Marine Pennetier, édité par Chine Labbé

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below