July 7, 2013 / 1:03 PM / 5 years ago

Christian Estrosi appelle à la révolte contre les gens du voyage

PARIS (Reuters) - Le maire UMP de Nice Christian Estrosi s’est livré dimanche à une attaque en règle des gens du voyage, appelant les maires de France à la révolte pour “mater” ceux qui occupent des terrains illégalement.

Le maire UMP de Nice Christian Estrosi s'est livré dimanche à une attaque en règle des gens du voyage, appelant les maires de France à la révolte pour "mater" ceux qui occupent des terrains illégalement. /Photo prise le 8 avril 2013/REUTERS/Vincent Kessler

“Quand on rentre par effraction quelque part, on est un délinquant”, a estimé le député des Alpes-Maritimes au cours du Grand Rendez-Vous Europe1/i>Télé/Le Parisien. “J’appelle les maires de France à la révolte et à utiliser le mode d’emploi qui est le mien.”

“Nous disposons de moyens qui nous permettent de le faire. Le pire des exemples dans cette affaire, c’est de céder. Je n’ai lâché sur rien”, a-t-il ajouté.

Citant l’exemple de gens du voyage installés illégalement sur un terrain de football à Nice et qui auraient déclaré qu’ils y resteraient trois semaines, Christian Estrosi indique leur avoir dit : “J’en ai maté d’autres, je vous materai”.

“La première chose que je fais, c’est vous mettre des caméras partout pour surveiller vos faits et gestes dans les quelques heures qui viennent”, leur aurait-il dit. “On va noter ceux qui rentrent, ceux qui sortent, à quelle minute, à quel moment et ce que vous allez faire partout, partout dans la ville, dans la métropole, etc. Je vais relever les plaques d’immatriculations les unes après les autres.”

“Je fais un référé devant le tribunal à titre conservatoire pour pouvoir saisir les véhicules, vous savez ces belles et grosses voitures avec lesquels ils tirent leurs belles et grosses caravanes pour lesquelles il faudrait parfois aux Français toute une vie pour pouvoir se payer les mêmes”, a-t-il encore dit.

Le maire de Nice compte envoyer son “mode d’emploi à tous les maires de France pour qu’ils sachent pendant tout l’été quels moyens utiliser face à un pouvoir socialiste qui ne les accompagne pas.”

Ces propos sont suscité l’indignation du porte-parole du PS, Eduardo Rihan Cypel qui a estimé que Christian Estrosi cherchait à “faire plus dur que le FN” en vue des élections municipales de 2014.

“Ce sont des propos invraisemblables : M. Estrosi appelle carrément à des pogroms. On a l’impression d’avoir un milicien et non pas un élu de la République qui s’exprime”, a estimé le député de Seine et Marne sur Europe 1. “On se croirait dans les années 30 avec des appels à des milices.”

“Mais qu’est-ce qu’il va faire ? Il va prendre une batte de baseball et régler le compte des gens ? Un élu de la République doit régler les problèmes sans tomber dans le populisme et les amalgames”, a indiqué Eduardo Rihan Cypel.

Marine Pennetier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below