July 7, 2013 / 11:16 AM / 5 years ago

Wimbledon: Marion Bartoli l'a fait, peut-elle le refaire ?

par Eric Salliot

Au lendemain du sacre de Marion Bartoli à Wimbledon, la question est désormais de savoir si la Française a réussi le coup de sa vie ou si elle peut s'installer dans la durée au sommet. Amélie Mauresmo, capitaine de l'équipe de France de Fed Cup, la croit capable de vivre le plus bel été de sa carrière. /Photo prise le 6 juillet 2013/REUTERS/Thomas Lovelock/AELTC/Pool

LONDRES (Reuters) - Au lendemain du sacre de Marion Bartoli à Wimbledon, la question est désormais de savoir si la Française a réussi le coup de sa vie ou si elle peut s’installer dans la durée et aller voir si l’air des sommets du Top 5 n’est pas trop raréfié pour elle.

Ces interrogations sont légitimes car il faut tenir compte de la spécificité du Championships, qui se déroule sur une surface peu usitée et par le fait unique que l’Auvergnate n’a pas eu à croiser une seule membre du Top 15 lors de son parcours sans la moindre anicroche (14 sets remportés, aucun perdu).

Dans l’euphorie, Marion Bartoli était bien en peine de voir à moyen terme.

“Je n’ai pas de boule de cristal pour le dire. Aujourd’hui, je sais que je peux le faire. C’est déjà pas mal”, a-t-elle souligné.

“Je vais d’abord me reposer parce que j’ai des ampoules importantes sous les pieds et ça m’inquiète pour le bal des Champions de dimanche soir car j’ai des talons très élevés”, a ajouté la Française.

Lundi prochain, Marion Bartoli sera septième mondiale, elle va égaler son meilleur classement, décroché le 30 janvier 2012 et l’objectif immédiat sera de grignoter une petite place afin de confirmer le côté exceptionnel du cru 2013. Et si possible avant l’US Open puisqu’elle aura les 500 points de son quart de finale à défendre.

Il est évident qu’elle aura son mot à dire sur le ciment très rapide de Flushing Meadows, un tournoi qu’elle adore depuis son sacre chez les juniors en 2001. L’an passé, elle avait enfin dépassé le blocage des huitièmes de finale avant d’inquiéter très sérieusement Maria Sharapova (3-6 6-3 6-4).

Amélie Mauresmo, ancienne numéro un mondiale, détentrice de deux titres du Grand Chelem et désormais capitaine de l’équipe de France de Fed Cup, la croit capable de vivre le plus bel été de sa carrière.

LES MASTERS EN LIGNE DE MIRE

“L’US Open est l’endroit où elle va s’exprimer le mieux en Grand Chelem. Roland-Garros, sur terre battue, c’est difficile. En Australie, les conditions sont parfois extrêmes. Mais quand on gagne, on peut surfer sur une vague de confiance, de réussite. Tout s’enclenche. On ne sait pas trop ce qu’il va se passer derrière”, a-t-elle dit.

Après son titre à Wimbledon en 2006, Amélie Mauresmo avait en partie surfé sur la vague.

Tête de série n°1 à Flushing Meadows, elle avait atteint les demi-finales, stoppée par Maria Sharapova avant de finir par une finale au Masters de Madrid. Une défaite face à Justine Henin l’avait empêchée d’achever l’année avec la place de numéro un.

Marion Bartoli est la seule joueuse du circuit qui soit restée au sein Top 20 sans discontinuer sur les six dernières années. Une régularité impressionnante mais qui n’a jamais été récompensée par une participation au Masters, où elle a été remplaçante à plusieurs reprises.

Elle n’est entrée dans la danse qu’en 2007 et en 2011 pour suppléer des filles blessées.

Vingt-huitième au classement de la Race 2013 avant ce tournoi de Wimbledon, Marion Bartoli va donc se hisser à la septième place. Et ce serait incontestablement une déception si elle ne parvenait pas à décrocher un des huit tickets pour le rendez-vous d’Istanbul, du 22 au 27 octobre.

“Je vais prendre un peu de temps pour me reposer, récupérer et décompresser. Après, je penserai à l’US Open. Là, j’en suis très loin. Et quoi qu’il arrive, même si je m’arrêtais demain, j’aurais atteint l’objectif de ma carrière”, disait-elle samedi après un véritable marathon médiatique de trois heures.

Mais nul doute qu’avec sa volonté, elle saura faire fructifier sa quinzaine.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below