July 5, 2013 / 12:17 PM / 5 years ago

Jean Paul II et Jean XXIII canonisés cette année

CITE DU VATICAN (Reuters) - Jean Paul II, dont le pontificat a duré près de vingt-sept ans, et Jean XXIII, promoteur du concile Vatican II, vont être canonisés, a annoncé vendredi le Vatican. La cérémonie aura probablement lieu avant la fin de l’année.

Les défunts papes Jean Paul II et Jean XXIII vont être canonisés d'ici la fin de l'année, a annoncé vendredi le Vatican, sans préciser de date. Il faut généralement être considéré responsable de deux miracles pour accéder au statut de saint dans l'Eglise catholique. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Andrews

Selon la tradition, une personne ne pouvait jusqu’ici être canonisée - proclamée “sainte” par l’Eglise - que si deux miracles au moins lui étaient attribués.

Ainsi, le pape François a confirmé la décision de la Congrégation pour la cause des saints, qui a attribué mardi un second miracle à Jean Paul II, élu en octobre 1978 et décédé en avril 2005.

Mais concernant Jean XXIII, le “bon pape” qui a régné de 1958 à 1963 et pour lequel un seul miracle a été reconnu, François a laissé de côté cette condition d’un deuxième miracle pour décider de sa canonisation, a précisé vendredi le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.

Le “libéral” Jean XXIII a été béatifié - déclaré “bienheureux” - en septembre 2000, en même temps que Pie IX, pape de 1846 à 1878, grand adversaire du libéralisme.

La Congrégation pour la cause des saints, qui rassemble des cardinaux et des évêques, a jugé mardi que l’intercession de Jean Paul II était à l’origine de la guérison le 1er mai 2011, cinq ans et sept mois après la mort du pape polonais, d’une Costa Ricienne atteinte d’une maladie incurable.

Le premier miracle attribué à Jean Paul II était la guérison d’une religieuse française, Marie Simon-Pierre Normand, atteinte de la maladie de Parkinson. Ce premier miracle a valu au défunt pape d’être béatifié - déclaré “bienheureux” - le 1er mai 2011.

Traditionnellement, le processus de canonisation ne pouvait débuter moins de cinq ans après de décès de la personne concernée mais le successeur de Jean Paul II, Benoît XVI, avait accepté de modifier cette règle et d’accélérer les choses.

Lors des funérailles de Jean Paul II le 8 avril 2005, la foule massée place Saint-Pierre à Rome avait crié “Santo Subito !” - “Saint tout de suite !”.

Bertrand Boucey et Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below