June 22, 2013 / 10:00 AM / in 5 years

Rugby: les Bleus plient encore contre les All Blacks

par Greg Stutchbury

Le Néo-Zélandais Conrad Smith à la lutte avec le Français Antonie Claassen sur la pelouse de New Pleymouth. Le XV tricolore s'est incliné samedi 24-9 contre les All-Blacks pour son troisième et dernier test-match en Nouvelle-Zélande en faisant meilleure figure que lors de sa précédente sortie. /Photo prise le 22 juin 2013/REUTERS/Nigel Marple

NEW PLYMOUTH, Nouvelle-Zélande (Reuters) - Le XV de France, rajeuni par Philippe Saint-André, s’est incliné samedi 24-9 contre les All-Blacks pour son troisième et dernier test-match en Nouvelle-Zélande en faisant toutefois meilleure figure que lors de sa précédente sortie.

Avec une charnière très inexpérimentée composée de Jean-Marc Doussain et Rémi Talès - trois sélections à eux deux avant le coup d’envoi -, les Bleus ont longtemps tenu tête aux champions du monde avant de plier en deuxième période.

Sans deux ratés sur pénalités du demi de mêlée toulousain Jean-Marc Doussain, les Français auraient pu finir avec un total plutôt flatteur, même s’ils ont progressivement décliné et n’ont pas réussi à marquer d’essai.

Ils ont donc inscrit tous leurs points au pied, avec deux pénalités de Doussain et un drop de Florian Fritz à la huitième minute de jeu.

Ces trois premiers points et la deuxième pénalité ont permis à la France de brièvement mener au score en début de première période (3-0) puis au début de la seconde (9-8).

Car les Bleus ont présenté d’entrée un visage séduisant et offensif, l’une des missions consistant à étouffer l’ouvreur Dan Carter, et ont profité des quelques maladresses des All Blacks, moins tranchants qu’il y a une semaine.

LAVER L’AFFRONT DU 30-0

Ce faisant, Thierry Dusautoir et ses coéquipiers, qui jouaient là leur dernier match de la saison, ont lavé l’affront de la gifle 30-0 reçue la semaine dernière à Christchurch.

Mais les Blacks, en pleine préparation du Four Nations, ont fini par prendre l’ascendant grâce à deux essais par Ben Smith et Beauden Barrett à la dernière minute ainsi que quatre pénalités et une transformation de Dan Carter.

Ils ont laissé filer une autre occasion d’essai juste avant la pause, quand le trois-quarts Conrad Smith s’est jeté dans l’en-but sans réussir à contrôler parfaitement le ballon. Preuve que les Bleus pouvaient craquer à la première accélération de leurs adversaires.

Le suspense a définitivement pris fin dans les dix dernières minutes, disputées à 15 contre 14 après le carton jaune infligé au deuxième-ligne français Yoann Maestri.

“Je ne trouve pas qu’on est dominé de la tête et des épaules. Mais sur chaque erreur ils nous punissent”, a regretté Benjamin Kayser sur Canal Plus.

“Tout le monde nous promettait 40 points, ça n’a pas été le cas”, a-t-il ajouté, sans triomphalisme. “On ne se satisfait pas de la défaite (...). Il faut qu’on soit beaucoup plus propre.”

Il y a un an quasiment jour pour jour, la tournée de l’Irlande en Nouvelle-Zélande s’était soldée par une défaite très lourde (60-0) pour le troisième test entre les deux nations.

Philippe Saint-André a désormais jusqu’au 9 novembre, date du prochain rendez-vous avec les Blacks, cette fois-ci sur le sol français, pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné lors du séjour dans l’Hémisphère sud.

Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below