May 27, 2013 / 2:38 PM / 6 years ago

Les dépassements d'honoraires sont en augmentation

Les dépassements d'honoraires en médecine libérale sont en augmentation, selon une étude publiée lundi par un observatoire citoyen indépendant, plus de six mois après la signature d'un accord visant à limiter ces pratiques. Les hausses sont plus élevées en région parisienne, en région Rhône-Alpes et dans les Alpes-Maritimes. /Photo d'archives/REUTERS/Kham

PARIS (Reuters) - Les dépassements d’honoraires en médecine libérale sont en augmentation en France, selon une étude publiée lundi par un observatoire citoyen indépendant, plus de six mois après la signature d’un accord visant à limiter ces pratiques.

L’accord conclu le 23 octobre entre l’assurance maladie, les syndicats de médecins libéraux et les complémentaires santé prévoyait notamment la création d’un observatoire sur les pratiques tarifaires qui n’a pour l’heure pas encore été mis en place.

Pour pallier ce manque, le magazine 60 millions de consommateurs, le collectif interassociatif sur la santé (CISS), et Santéclair ont créé lundi un observatoire citoyen et indépendant des “restes à charge en santé”.

Selon sa première étude, les Français ont versé l’an dernier 40 milliards d’euros aux professionnels de santé libéraux (médecins généralistes et spécialistes, chirurgiens dentistes, infirmiers, masseurs kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes).

“Sur ces 40 milliards d’euros, 27 milliards sont remboursés par l’Assurance maladie et 13 milliards restent à la charge du patient ou de son assurance complémentaire”, note l’observatoire. “Sur ce total, plus de 7 milliards d’euros sont imputables aux seuls dépassements d’honoraires.”

Les dépassements des spécialistes de secteur 2, autorisés à facturer des dépassements d’honoraires, ont augmenté de 9 % entre 2010 et 2012 pour atteindre 2,1 milliards d’euros.

Les dépassements d’honoraires sont les plus élevés en région parisienne, en région Rhône-Alpes et dans les Alpes-Maritimes.

“Dans certains départements ou certaines villes, il est même quasi impossible de faire appel à un chirurgien ou un ophtalmo en secteur 1” qui appliquent les tarifs de la sécurité sociale, souligne l’Observatoire.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below