May 14, 2013 / 4:13 PM / in 5 years

Echec de la grossesse de la jeune Turque greffée de l'utérus

ISTANBUL (Reuters) - La grossesse de la première femme au monde à bénéficier d’une greffe d’utérus grâce à une donneuse décédée a été interrompue, le coeur de l’embryon ayant cessé de battre.

La grossesse de la première femme au monde à bénéficier d'une greffe d'utérus grâce à une donneuse décédée a été interrompue, le coeur de l'embryon ayant cessé de battre. La patiente, qui se porte bien, pourra tenter une nouvelle fécondation in vitro dès que les conditions le permettront, précise dans un communiqué le centre hospitalier universitaire Akdeniz d'Antalya. /Photo d'archives/REUTERS/Petr Josek

Derya Sert, 22 ans, qui vit à Antalya dans le sud de la Turquie, était née sans utérus et, après une greffe en août 2011, avait pu être enceinte grâce à une fécondation in vitro. Sa grossesse avait été annoncée en avril.

“Il a été mis fin à la grossesse de Derya Sert, l’examen à huit semaines n’ayant détecté aucun battement de coeur de l’embryon”, déclare le centre hospitalier universitaire Akdeniz d’Antalya, dans un communiqué.

La patiente, qui se porte bien, pourra tenter une nouvelle fécondation in vitro dès que les conditions le permettront, précise l’hôpital.

En septembre dernier, des médecins en Suède ont pu pratiquer des greffes d’utérus entre mère et fille en première mondiale sur deux Suédoises âgées d’une trentaine d’années.

Ece Toksabay, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below