May 9, 2013 / 4:04 PM / 5 years ago

Tennis: Federer tombe à son tour à Madrid, pas Nadal

MADRID (Reuters) - Le Suisse Roger Federer, tenant du titre sur la terre battue du Masters 1000 de Madrid, a perdu jeudi en huitièmes de finale contre le Japonais Kei Nishikori et rejoint le numéro un mondial Novak Djokovic au rayon des favoris éliminés prématurément.

Le Japonais Kei Nishikori a éliminé le Suisse Roger Federer au troisième tour du Masters 1000 de Madrid en trois sets 6-4 1-6 6-2. /Photo prise le 9 mai 2013/REUTERS/Susana Vera

L’ancien numéro un, aujourd’hui âgé de 31 ans, disputait là son premier tournoi depuis sa défaite contre l’un de ses meilleurs ennemis, Rafael Nadal, au Masters 1000 d’Indian Wells au mois de mars.

Cette victoire offre au Japonais, tête de série n° 14, sa plus belle prise depuis Novak Djokovic, qu’il avait surpris en 2011 en demi-finale du tournoi de Bâle.

Le revers de Federer profite indirectement à l’Ecossais Andy Murray, assuré de récupérer sa place de numéro deux mondial, quel que soit son parcours en Espagne.

“J’avais beaucoup de peine aujourd’hui”, a expliqué Roger Federer. “Kei a bien joué mais j’aurais espéré qu’il me batte moins facilement.”

“J’ai senti que je n’avais pas le rythme, pas trop le contrôle de la balle non plus. Le vent, l’altitude, l’adversaire : plein de petites choses m’ont fait mal jouer.”

La coupure qu’il s’est accordée entre Indian Wells et Madrid ne suffit pas, selon lui, à expliquer cette contre-performance.

“Je ne suis pas sûr de payer le manque de compétition. L’an passé, j’étais passé à deux points de la défaite au même stade de la compétition”, a-t-il rappelé. “En tout cas, je n’ai pas le sentiment que j’ai joué mon dernier match à Madrid.”

Compte tenu des revers de Djokovic et Federer, Rafael Nadal fait presque figure de rescapé après sa qualification facile pour les quarts de finale. Au troisième tour, il a balayé le Russe Mikhail Youzhny (6-2 6-3).

Sous les yeux d’un public madrilène sous le charme, le Majorquin a prouvé qu’il n’avait rien perdu de son adresse, malgré ses sept mois loin de la compétition, entre juin 2012 et février 2013, en raison d’une blessure au genou.

“On fait ce qu’on peut jour après jour”, a-t-il répondu à la chaîne espagnole La Sexta qui l’interrogeait sur sa condition physique.

“Je suis en quarts de finale et ça me réjouit beaucoup d’avoir une nouvelle occasion de jouer devant ce magnifique public”, a-t-il ajouté. “Ce n’est pas encore le moment d’en dire plus”.

Le Français Jo-Wilfried Tsonga a lui aussi franchi le troisième tour en écartant l’Espagnol Fernando Verdasco après avoir cédé le premier set (4-6 6-3 6-2) .

Le Britannique Andy Murray, numéro trois mondial, tentait de valider son billet contre Gilles Simon, qu’il a battu dix fois de suite, la seule victoire du Français remontant à leur première confrontation en 2007.

Andy Murray a d’autant plus de chances d’atteindre la finale que sa moitié de tableau s’est nettement dégagée depuis l’élimination de Novak Djokovic.

Iain Rogers et Eric Salliot, Simon Carraud pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below