April 30, 2013 / 7:38 AM / 6 years ago

Claude Guéant dément avoir reçu de l'argent libyen

PARIS (Reuters) - Claude Guéant a démenti mardi avoir reçu de l’argent libyen ayant pu servir à un éventuel financement occulte de la campagne de Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle de 2007.

Claude Guéant a démenti mardi sur France Info avoir reçu de l'argent libyen ayant pu servir à un éventuel financement occulte de la campagne de Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2007. /Photo d'archives/REUTERS/Kenzo Tribouillard/Pool

L’ancien ministre de l’Intérieur a confirmé sur France Info une information du Canard enchaîné, qui écrit mardi que des documents relatifs à un versement de plus de 500.000 euros sur l’un de des comptes ont été saisis en février dernier lors de perquisitions à son domicile et à son cabinet d’avocats.

Celui qui fut également secrétaire général de l’Elysée déclare que cet argent provient de tableaux d’un peintre néerlandais du XVIIe siècle.

“Il s’agit d’un bien dont j’avais fait l’acquisition il y a 20 ans”, dit-il. “J’ai tous les justificatifs et ils sont à la disposition de la justice”.

Claude Guéant reconnaît que des factures payées en espèces dont parle également le Canard enchaîné l’ont été avec de l’argent qui provient de “primes de cabinet” lorsqu’il était au ministère de l’Intérieur au service de Nicolas Sarkozy et concernent un montant “de l’ordre de 20.000 ou 25.000 euros”.

“D’où ça vient ? C’est extrêmement simple. C’est que les primes de nombreux hauts fonctionnaires au ministère de l’Intérieur ont été, jusqu’à ce que nous y ayons mis un terme avec Nicolas Sarkozy en 2006, payées en espèces. Et cela remonte à la nuit des temps”, a-t-il déclaré sur RTL.

IMPOSSIBLE, DIT BACHELOT

L’ancienne ministre UMP Roselyne Bachelot a contesté cette affirmation sur Direct 8.

“Ce qui est absolument impossible c’est d’avoir touché des primes de cabinet à partir de 2002. J’étais moi-même au gouvernement, les primes de cabinet avait été supprimées par Lionel Jospin”, Premier ministre de 1997 à 2002, a-t-elle dit.

“Il y avait peut-être au ministère de l’Intérieur de l’argent qui circulait. Ça, ça peut être possible parce qu’il faut rémunérer un certain nombre d’indicateurs, d’informateurs au ministère de l’Intérieur. Mais il n’avait pas à mettre cet argent dans sa poche. Donc là, si les explications qu’il donne, il continue, soit c’est un menteur soit c’est un voleur.”

Sur RTL, Claude Guéant a souligné que les “primes du ministère de l’Intérieur étaient versées sur des frais dits ‘frais de police’, qui d’ailleurs bénéficiaient à plusieurs milliers de fonctionnaires du ministère de l’Intérieur”.

Les perquisitions à l’encontre de l’ancien ministre ont été effectuées dans le cadre d’une enquête préliminaire sur un éventuel financement par la Libye de Mouammar Kadhafi de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, dont l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine affirme détenir des preuves.

“Il n’y a eu aucune espèce de financement libyen dans cette affaire”, dit Claude Guéant sur France Info. “A aucun moment je n’ai vu de l’argent libyen ni entendu parler d’argent libyen. Je suis définitif et catégorique sur ce point.”

Il affirme actuellement “fignoler” deux plaintes contre Ziad Takieddine “pour les mensonges qu’il profère et la diffamation qu’il témoigne à mon égard”.

Patrick Vignal et Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below