April 19, 2013 / 1:22 PM / 6 years ago

Les avocats contre leur interdiction au Parlement

PARIS (Reuters) - Le projet gouvernemental d’interdire aux avocats d’exercer simultanément la fonction d’élu en France est “inacceptable” pour les avocats et “préjudiciable pour la démocratie”, estime vendredi la conférence des Bâtonniers.

La conférence des Bâtonniers estime que le projet gouvernemental d'interdire aux avocats d'exercer la fonction d'élu est "inacceptable" pour les avocats et "préjudiciable pour la démocratie". La profession d'avocat figure parmi les activités professionnelles visées par le plan de moralisation de la vie politique annoncé après l'affaire Jérôme Cahuzac, sensé prévenir les conflits d'intérêts. /Photo d'archives/Reuters

Dans le cadre de son plan pour moraliser la vie politique, annoncé après l’affaire Jérôme Cahuzac, François Hollande a indiqué que, pour prévenir tout conflit d’intérêts, l’exercice d’un mandat serait à l’avenir incompatible avec certaines activités professionnelles.

La profession d’avocat figure parmi celles visées, a indiqué la porte-parole du gouvernement.

C’est “un projet inacceptable pour les avocats et préjudiciable pour la démocratie”, écrit vendredi la conférence des Bâtonniers dans un communiqué.

“Les avocats, professionnels libéraux indépendants, exercent leurs activités conformément à leur serment fondé sur des valeurs éthiques encadrées par une déontologie stricte (...) La profession d’avocat interdit les conflits d’intérêts”, ajoute-t-elle.

Le Conseil national des barreaux, institution nationale des avocats, a également dénoncé ce projet mercredi dans un communiqué.

“Ce projet scélérat va infuser dans l’opinion publique l’idée qu’un avocat serait malhonnête, qu’il se livrerait, étant parlementaire, à je ne sais quel trafic d’influence”, a écrit son président, Christian Charrière-Bournazel, rappelant les limitations qui existent déjà pour encadrer l’exercice d’un avocat devenu parlementaire.

Le projet de loi sur la moralisation de la vie politique doit être présenté en Conseil des ministres le 24 avril.

À ce jour, 35 députés exercent la profession d’avocat, parmi lesquels le président de l’UMP, Jean-François Copé.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below