April 9, 2013 / 3:59 PM / in 5 years

Six candidats à la primaire UMP à Paris pour les municipales

PARIS (Reuters) - Six candidats participeront à la primaire ouverte de l’UMP en vue de l’élection municipale de 2014 à Paris qui, sauf surprise, devrait consacrer la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Vue de l'Hôtel de ville de Paris. Six candidats participeront à la primaire ouverte de l'UMP en vue de l'élection municipale de 2014 à Paris: les anciennes ministres Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati, les conseillers de Paris Jean-François Legaret et Pierre-Yves Bournazel, le secrétaire national de l'UMP Chenva Tieu et le conseiller régional Franck Margain (Parti chrétien-démocrate, associé à l'UMP). /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

Six prétendants, comme prévu, ont réuni les parrainages nécessaires (dix élus parisiens répartis dans trois arrondissements et 300 électeurs répartis dans cinq arrondissements), a annoncé mardi le conseil supérieur des primaires de la fédération UMP de Paris.

“Ils participent de ce fait à la primaire ouverte de l’alternance à Paris en vue des élections municipales de 2014”, précise le conseil dans un communiqué.

Concourront ainsi les anciennes ministres Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati, les conseillers de Paris Jean-François Legaret et Pierre-Yves Bournazel, le secrétaire national de l’UMP Chenva Tieu et le conseiller régional Franck Margain (Parti chrétien-démocrate, associé à l’UMP).

Le premier tour de la primaire aura lieu du 31 mai au 3 juin par vote électronique, un éventuel second tour est prévu du 7 au 10 juin.

La députée de l’Essonne, Nathalie Kosciusko-Morizet, s’impose comme la grande favorite.

Selon un sondage BVA publié le 30 mars dans Le Parisien, l’ancienne ministre de l’Ecologie pourrait créer la surprise face à la socialiste Anne Hidalgo, qui brigue la succession de Bertrand Delanoë.

Rachida Dati, qui a maintenu sa candidature malgré tout, a d’ores et déjà ouvert la porte à une alliance avec Nathalie Kosciusko-Morizet.

“Avec Nathalie, nous avons toujours été proches, nous ne sommes pas rivales (...). Elle est assez intelligente pour savoir que nous n’avons aucun intérêt à des attaques frontales”, déclarait-elle dans Le Journal du Dimanche

“Cela ne doit pas être une primaire d’élimination ou d’humiliation”, ajoutait la maire du VIIe arrondissement de Paris.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below