April 2, 2013 / 6:59 PM / 5 years ago

Suicide présumé d'un grand policier parisien

PARIS (Reuters) - Le numéro trois de la police judiciaire parisienne s’est apparemment suicidé avec son arme de service, a-t-on appris mardi de sources policières.

UN POLICIER PARISIEN RETROUVÉ MORT EN SEINE-ET-MARNE

Noël Robin, 55 ans, sous-directeur des affaires économiques et financières de la PJ parisienne, a été retrouvé, mort d’une balle dans la tête, dans sa voiture de fonction fermée, à Saint-Germain-Laxis (Seine-et-Marne), non loin de son domicile.

Marié à une fonctionnaire de police, il avait fait depuis 1984 toute sa carrière à Paris, où il avait dirigé quelques unes des enquêtes les plus médiatisées de ces dernières décennies, notamment de grandes affaires politico-judiciaires.

Il avait notamment été chargé de l’affaire de l’enlèvement et du meurtre d’Ilan Halimi par le “gang des barbares” et avait chapeauté l’enquête de la brigade financière dans le dossier Bettencourt.

Son nom était cité parmi ceux des hauts fonctionnaires susceptibles de devenir directeur de la PJ parisienne.

Si la thèse du suicide est pour le moment retenue, une enquête a néanmoins été confiée à la PJ de Versailles sur les circonstances de sa mort, que des sources policières parisiennes attribuent a des raisons personnelles.

Nicolas Bertin, édité par Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below