4 février 2013 / 06:23 / dans 5 ans

NFL: les Baltimore Ravens remportent le Super Bowl

LA NOUVELLE-ORLEANS (Reuters) - Les Baltimore Ravens ont remporté dimanche soir le 47 ème Super Bowl, finale du championnat de football américain NFL, en battant les Forty-Niners (49ers) de San Francisco 34-31 dans l‘enceinte du Superdome de La Nouvelle-Orléans.

Ray Lewis des Baltimore Ravens avec le trophée Vince Lombardi après la défaite dimanche soir 34-31 des Forty-Niners (49ers) de San Francisco dans l'enceinte du Superdome de La Nouvelle-Orléans, lors du 47 ème Super Bowl, la finale du championnat de football américain NFL. /Photo prise le 3 février 2013/REUTERS/Lucy Nicholson

Les Ravens ont démarré sur les chapeaux de roue dans le premier et deuxième quart-temps en dominant leurs adversaires sur un score respectif de 7-3 et 14-3.

Mais la première mi-temps et une coupure de courant de 35 minutes, pour le moins impromptue pour l‘une des soirées télévisées les plus riches en recettes publicitaires de l‘année, a semblé réveiller les ardeurs des Niners.

Leur remontée, grâce notamment au talent du quarterback Colin Kaepernick, en troisième (17-7) et quatrième (8-6) quart-temps, n‘aura cependant pas suffi à rattraper l‘écart.

“Les deux équipes ont dû faire avec (la coupure d‘électricité), mais visiblement ils s‘en sont mieux tirés en réussissant à renverser le match”, a déclaré John Harbaugh, l‘entraîneur des Ravens.

Le quarterback de Baltimore Joe Flacco, 28 ans, a été désigné MVP (Most Valuable Player) après avoir trois touch-down sans interception.

La franchise de Baltimore décroche là sa deuxième victoire depuis sa création il y a 17 ans, et sa première en douze ans. Les Ravens succèdent au palmarès aux New York Giants.

C‘est aussi la première fois, en 47 ans de championnat, que deux frères, John et Jim Harbaugh, se retrouvent à entraîner deux équipes arrivées en finale.

BEYONCÉ SOUS LES PROJECTEURS

Côté spectacle, on retiendra surtout la prestation de Beyoncé. Vêtue d‘une courte robe de cuir noir moulante, la chanteuse a offert une parenthèse de charme aux quelque 73.000 spectateurs et 100 millions de téléspectateurs de l‘événement, en se déhanchant aux côtés de ses deux comparses de Destiny’s Child, Kelly Rowland et Michelle Williams.

Le trio signe là son premier retour en public depuis sa séparation en 2006.

Soucieuse de prouver qu‘elle ne chantait pas en play-back, Beyoncé a d‘abord hélé la foule à plusieurs reprises en interprétant en solo “Love on Top”, “Crazy in Love,” “End of Time” et “Baby Boy”.

La chanteuse a reconnu jeudi avoir chanté l‘hymne national des Etats-Unis sur une bande pré-enregistrée le 21 janvier, en clôture de la cérémonie d‘investiture de Barack Obama.

Avant le début de la rencontre, la chanteuse Jennifer Hudson a également interprété “America the Beautiful” accompagnée par un groupe d‘élèves de l‘école élémentaire Sandy Hook, théâtre d‘une fusillade qui a fait 26 morts en décembre.

Le Super Bowl a été suivi l‘année dernière par 111,3 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis, un record d‘audience.

La chaîne CBS, titulaire des droits de la retransmission, a facturé cette année près de 3,8 millions de dollars, soit quelque 2,78 millions d‘euros, les trente secondes de spots publicitaires diffusés pendant le match.

Le Super Bowl est également le deuxième jour de l‘année, après Thanskgiving, où les Américains mangent et boivent le plus. Près de cinquante millions de canettes de bière sont consommées ce jour-là.

Steve Ginsburg, Julian Linden et Eric Kelsey, Hélène Duvigneau pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below