29 décembre 2012 / 14:47 / dans 5 ans

L'armée syrienne reprend un quartier de Homs

BEYROUTH (Reuters) - Les forces armées syriennes ont repris aux rebelles un quartier de la ville martyr de Homs, dans le centre du pays, après plusieurs jours de combats acharnés, ont annoncé samedi des membres de l‘opposition.

Immeubles endommagés à Homs, en Syrie. Les forces armées syriennes ont repris aux rebelles un quartier de la ville martyre de Homs, dans le centre du pays, après plusieurs jours de combats acharnés. /Photo prise le 20 décembre 2012/REUTERS/Thair Al-Khalidieh/Shaam News Network

L‘armée régulière a pris position dans le quartier de Deir Ba‘alba, dans le nord-est de Homs, a annoncé l‘opposition au président Bachar al Assad.

Les rebelles gardent néanmoins le contrôle des quartiers du centre, situés autour de la vieille ville, ainsi que du quartier de Khalidiya, l‘un des bastions de l‘insurrection plus au nord.

Des informations non confirmées font état de dizaines de morts parmi les rebelles, a annoncé Rami Abdelrahman, directeur de l‘Observatoire syrien des droits de l‘homme, une organisation proche de l‘opposition.

Située à la jonction des routes reliant Damas, coeur du pouvoir syrien, à la ville portuaire de Tartous et à la région de Lattaquié, où la minorité alaouite, dont le président Bachar al Assad est issu, est majoritaire, Homs est de la plus haute importance stratégique.

L‘ARMÉE SE REPOSITIONNE

Les rebelles ont récemment lancé une offensive dans la province centrale de Hama, afin d‘étendre leur contrôle vers le sud, en direction de Homs et de Damas.

Mais un opposant de la province de Hama a déclaré samedi que l‘armée avait renforcé ses positions dans la ville de Morek, située sur la principale autoroute nord-sud reliant Damas à Alep, afin de repousser les rebelles, qui sont à cours de munitions.

Une attaque rebelle sur la base militaire de Wadi Deïf, située plus au nord sur la même autoroute, a été ralentie par le manque de munitions, a rapporté à Reuters via Skype un activiste de l‘opposition, qui se fait appeler Ali al-Idlibi.

Ce dernier a ajouté que les forces de Bachar al Assad avaient bombardé samedi la petite ville de Karnaz, dans la province de Hama, tuant dix personnes. D‘autres activistes font état de douze blessés mais ne signalent pas de morts.

Selon les opposants, le combattant palestinien Mohammed Kanita, figure importante de la branche armée du Hamas, a par ailleurs été tué vendredi dans la province d‘Alep.

Il est décédé alors qu‘il combattait autour de l‘aéroport d‘Alep, où il entraînait des combattants musulmans, a déclaré un rebelle.

Selon une source du Hamas à Gaza, Kanita avait quitté les brigades Ezzedine Al Kassam, branche armée du Hamas, pour rejoindre un groupe djihadiste avant de partir combattre en Syrie.

Dominic Evans à Beyrouth et Nidal al-Mughrabi à Gaza, Hélène Duvigneau pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below