21 novembre 2012 / 10:25 / dans 5 ans

Bombe dans un bus à Tel Aviv, quinze blessés

par Rami Amichai

TEL AVIV (Reuters) - Une bombe a explosé mercredi dans un bus qui circulait dans le centre de Tel Aviv, faisant au moins quinze blessés selon les autorités israéliennes qui parlent d’“attaque terroriste”.

L‘explosion, qui s‘est produite alors que se poursuivent les bombardements israéliens dans la bande de Gaza, a soufflé les vitres du bus qui circulait dans une rue longeant des bâtiments du ministère de la Défense, dit le service d‘ambulances israélien.

“Il s‘agit d‘une attaque terroriste”, a déclaré Ofir Gendelman, porte-parole du Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

La police passe au peigne fin le quartier où s‘est produite l‘explosion pour retrouver la personne qui a déposé l‘engin explosif, a-t-il dit sur Twitter, excluant l‘hypothèse d‘un attentat suicide.

“Rien n‘indique qu‘il s‘agisse d‘un attentat suicide”, a confirmé à la télévision le chef de la police de Tel Aviv, Yoram Ohayon.

Le bus 142 n‘a pas été totalement détruit par l‘explosion, ce qui laisse supposer que la charge était relativement faible. Son chauffeur, qui s‘en est sorti pratiquement indemne, a dit n‘avoir repéré aucun comportement suspect parmi ses passagers.

L‘attaque survient au huitième jour de l‘opération de l‘armée israélienne “Pilier de défense” contre la bande de Gaza, lancée officiellement pour mettre fin aux tirs de roquettes palestiniens sur son territoire.

SCÈNES DE JOIE À GAZA

Des tirs de joie ont éclaté à Gaza après l‘annonce de l‘explosion du bus à Tel Aviv. Pour marquer l’événement, des pâtisseries ont été distribuées à l‘hôpital Al Chifa de Gaza, où affluent depuis une semaine les victimes des raids israéliens.

Le porte-parole du Hamas, Abou Zuhri, a salué l‘attentat à la bombe sans pour autant revendiquer l‘attaque. “Le Hamas bénit l‘attaque à Tel Aviv et y voit une réponse naturelle aux massacres israéliens (...) à Gaza”, a-t-il dit à Reuters.

“Les factions palestiniennes auront recours à tous les moyens pour protéger les civils palestiniens en l‘absence d‘efforts de la communauté internationale pour mettre un terme à l‘agression israélienne”, a-t-il ajouté.

“Vous avez ouvert vous-mêmes les portes de l‘enfer”, ont réagi sur Twitter les brigades Al Qassam, branche armée du Hamas. “Sionistes, retirez-vous vous-mêmes de cet enfer, retournez chez vous, en Allemagne, en Pologne, en Russie, en Amérique ou partout ailleurs.”

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a condamné cet attentat, soulignant qu’“aucune circonstance ne justifie qu‘on vise des civils”.

ATENTAT EN 2006

A Washington, le porte-parole de la Maison blanche, Jay Carney, a déclaré que “les Etats-Unis se tiendront au côté de nos alliés israéliens et leur fourniront toute assistance nécessaire pour identifier et traduire en justice les auteurs de cette attaque”.

En France, le président François Hollande a condamné “avec la plus grande fermeté” l‘attentat de Tel Aviv. “Le terrorisme, que rien ne saurait justifier, doit être combattu avec détermination”, ajoute-t-il dans un communiqué.

Depuis une semaine, quatre roquettes palestiniennes ont visé la région de Tel Aviv, sans faire ni blessé ni dégât majeur.

La dernière attaque d‘ampleur visant la capitale économique israélienne, à 70 km de la limite nord de la bande de Gaza, remontait à avril 2006. Onze personnes avaient été tuées dans un attentat suicide perpétré par un kamikaze palestinien dans une sandwicherie de l‘ancienne gare routière.

L‘attentat de Tel Aviv s‘est produit alors que la secrétaire d‘Etat américaine, Hillary Clinton, arrivée depuis au Caire, se trouvait encore en Israël pour participer aux efforts en vue d‘instaurer une trêve à Gaza.

Depuis le début de l‘opération “Pilier de défense” le 14 novembre, 138 Palestiniens et cinq Israéliens ont été tués dans les violences qui opposent l‘Etat hébreu au mouvement islamiste Hamas, qui contrôle l‘enclave palestinienne depuis juin 2007.

Avec Jeffrey Heller et Ari Rabinovitch à Jérusalem et Nidal al Moughrabi à Gaza, Marine Pennetier, Guy Kerivel et Henri-Pierre André pour le service français, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below