October 7, 2012 / 5:18 PM / 6 years ago

Ligue 1: Lorient et Lyon jouent mais ne gagnent pas

PARIS (Reuters) - Quelques heures avant le choc de la huitième journée de Ligue 1 entre l’OM et le PSG, leurs principaux poursuivants au classement, Lyon et Lorient, se sont neutralisés dimanche en Bretagne au terme d’un match plein et haletant (1-1).

Le Lorientais Alain Traoré (à gauche) face au Lyonnais Steed Malbranque. Au terme d'un match haletant, Lyon et Lorient se sont neutralisés dimanche en Bretagne au stade du Moustoir. /Photo prise le 7 octobre 2012/REUTERS/Stephane Mahé

Avec ce résultat, Lyon reste troisième avec 15 unités, à égalité de points avec le club de la capitale avant le “classique” de la soirée (19h00 GMT) mais derrière lui à la différence de buts.

Lorient, toujours invaincu cette saison, est quatrième avec 14 points au compteur.

A l’issue de la rencontre, l’entraîneur des Merlus Christian Gourcuff a reconnu que son équipe avait “encore une marge de progression” et s’est félicité de “la volonté de jouer” de ses hommes, de leur “magnifique égalisation” et “du beau jeu en mouvement” qu’ils ont pratiqué.

Du côté lyonnais, Steed Malbranque a lui aussi confié avoir pris “beaucoup de plaisir” à disputer un tel match.

“Ce soir il y avait deux équipes qui cherchaient à jouer. Il y avait plus de jeu que d’habitude et c’était beaucoup plus spectaculaire”, a-t-il dit sur beIN SPORT.

Dès les premières minutes de la rencontre, l’opposition entre deux des équipes les plus joueuses du championnat a tenu toutes ses promesses en termes d’intensité avec des occasions de buts pratiquement sur chaque offensive.

ALIADIÈRE DÉLIVRE LORIENT

Après avoir frappé le poteau puis la barre transversale de Fabien Audard, l’OL a fini par être récompensé de ses efforts en ouvrant le score au terme d’une action quasiment en une touche de balle, de toute beauté.

A l’origine de ce coup d’éclat, Steed Malbranque a d’abord contrôlé avant de lancer dans la profondeur à droite Alexandre Lacazette qui, d’un centre de volée en première intention, a trouvé Bafétimbi Gomis.

Et c’est en reprenant de volée, en force et à la limite du hors-jeu que l’international français s’est offert son quatrième but de la saison (23e).

Quelques secondes plus tard, Alain Traoré a essayé de remettre les siens dans le match en décochant un violente frappe des 25 mètres plein axe mais la barre transversale de Rémy Vercoutre a sauvé le portier lyonnais et vibré pendant de longues secondes.

La détermination lorientaise à préserver son invincibilité en championnat, illustrée par une deuxième période quasi à sens unique, a fini par payer sur une action encore superbe.

Après un une-deux entre Alain Traoré et Benjamin Corgnet au milieu de terrain, l’ancien Dijonnais est parti comme une fusée dans le couloir droit avant d’adresser un centre repris instantanément de volée par Jérémie Aliadière (47e).

Si fringant au cours des 45 premières minutes, l’OL a disparu par la suite pour laisser les Lorientais prendre le jeu à leur compte.

Mais malgré une foule d’occasions dans le dernier quart d’heure, les Merlus n’ont su concrétiser ce long temps fort.

Olivier Guillemain, édité par Grégory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below