October 6, 2012 / 9:23 PM / 6 years ago

Le budget 2013 fait grogner à gauche et à l'Opéra de Paris

PARIS (Reuters) - Deux grands élus locaux de gauche et le directeur de l’Opéra de Paris critiquent dans des interviews accordées au “Journal du Dimanche” le projet de budget 2013, trop placé à leur goût sous le signe de l’austérité.

Jean-Paul Huchon, le président socialiste de la région Ile-de-France, se dit mécontent dans le JDD du refus du gouvernement d'inscrire dans la loi de finances un milliard d'euros pour le projet de métro automatique autour de Paris. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas Samson

Le président socialiste de la région Ile-de-France se dit “mécontent” du refus du gouvernement d’inscrire dans la loi de finances un milliard d’euros pour le projet de métro automatique autour de Paris.

“Je pense qu’il aurait fallu donner sans attendre un signal favorable à la poursuite du projet. Je regrette que ce ne soit pas le cas”, peste Jean-Paul Huchon, pour qui il est “inimaginable” de remettre en cause le Grand Paris Express.

“Je demande donc au gouvernement que cette situation soit clarifiée rapidement”, ajoute-t-il.

Le sénateur-maire socialiste de Lyon dénonce pour sa part un “problème de méthode” à propos du projet d’alourdissement de la taxation des cessions de parts d’entreprise, qui a provoqué une fronde de patrons de PME et de “start-up” devant laquelle le gouvernement a finalement reculé.

“Le gouvernement a cédé en quatre jours”, déclare Gérard Collomb. “Est-ce un signe de faiblesse ?”

“Le gouvernement a fait une erreur qu’il a dû corriger (...) Ce projet était mal calibré. Il aurait mieux valu écouter les chefs d’entreprise avant”, ajoute-t-il.

Il se fend au passage d’un conseil à l’adresse du président François Hollande : ne pas rester l’oeil fixé sur sa courbe de popularité, actuellement fortement descendante. “Que François Hollande suive son cap !” dit-il.

Quant au directeur de l’Opéra de Paris, il annonce qu’il renonce à se porter candidat à sa propre succession, pour protester contre les coupes dans le budget de la culture.

“C’est une décision que j’ai prise après avoir appris la trajectoire budgétaire de l’Opéra pour les prochaines années. C’est-à-dire une baisse des subventions de 2,5% en 2013, autant en 2014 et en 2015”, explique Nicolas Joël.

A cela s’ajoute une ponction de 3,7 millions d’euros sur les réserves financières de l’Opéra, précise-t-il.

Il dit craindre des conséquences néfastes sur la programmation artistique et l’emploi dans cette prestigieuse institution culturelle.

Cerise sur le gâteau, l’ancien ministre socialiste des Affaires étrangères de François Mitterrand, Roland Dumas, estime également dans une interview au JDD que le gouvernement actuel manque de cohésion.

“Il y a quelques bons ministres mais aussi pas mal de farfelus”, déclare-t-il. “Il y en a beaucoup qui ont le triomphe facile (...) Cela donne une impression de grande cacophonie (...) Le ‘père Mitterrand’ savait davantage se faire obéir.”

Emmanuel Jarry; édité par Jean-Loup Fiévet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below