August 8, 2012 / 8:18 PM / 6 years ago

JO: l'Américaine Allyson Felix en or sur 200 m

LONDRES (Reuters) - La troisième finale a été la bonne pour l’Américaine Allyson Felix, qui est devenue mercredi à Londres championne olympique du 200 m après s’être contentée de l’argent lors des Jeux d’Athènes et de Pékin.

L'athlète américaine Allyson Felix a ébranlé mercredi l'hégémonie jamaïcaine sur le sprint mondial en remportant la finale du 200 m des Jeux olympiques de Londres en 21"88. Elle devance la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, championne olympique sur 100 m, et une autre Américaine, Carmelita Jeter. /Photo prise le 8 août 2012/REUTERS/David Gray

La Californienne a ébranlé l’hégémonie jamaïcaine sur le sprint mondial en remportant la finale en 21”88, domptant la double championne olympique du 100 m, Shelly-Ann Fraser-Pryce, qui a pris la médaille de l’argent.

Une autre Américaine, Carmelita Jeter, a pris le bronze, et la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown, qui avait devancé Felix en 2004 et en 2008 pour devenir double championne olympique, a échoué à la quatrième place.

La Française Myriam Soumaré, de son côté, a pris la septième et avant-dernière place de la course.

“Il a fallu beaucoup de temps pour que cela arrive. Je suis comblée”, a déclaré Allyson Felix, qui avait en outre perdu son titre mondial de la distance l’an dernier, au profit de Campbell-Brown.

“J’ai repensé à ma déception de Pékin, ç’a été un très long chemin, je n’ai jamais voulu abandonner”, a dit l’athlète de 26 ans, ravie d’enfin recevoir la médaille d’or olympique.

“Je la voulais depuis tellement longtemps. Ce moment n’a vraiment pas de prix.”

Veronica Campbell-Brown, qui a baissé pavillon dans la dernière ligne droite pour finir au pied du podium, a eu l’élégance de saluer la victoire de sa rivale.

“Cela fait des années que nous courons l’une contre l’autre. Je suis contente pour elle. Je sais combien elle la voulait”, a dit à la presse la Jamaïcaine, qui a échoué dans sa quête de triplé olympique sur sa distance fétiche.

Tout sourire, Allyson Felix a fait un tour d’honneur, drapeau des Etats-Unis à la main, comme pour saluer la belle soirée de l’athlétisme américain, qui a empoché mercredi soir trois des quatre médailles d’or mises en jeu.

Aries Merritt a remporté la finale du 110 m haies devant son compatriote Jason Richardson, champion du monde en titre et médaillé d’argent, tandis que Brittney Reese, déjà double championne du monde du saut en longueur, a allongé un peu plus son palmarès en s’adjugeant le titre olympique.

Jean Décotte pour le service français, édité par Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below