August 2, 2012 / 5:33 AM / in 6 years

Au moins 35 personnes tuées par l'armée près de Damas

AMMAN (Reuters) - Au moins 35 personnes, pour la plupart des civils non armés, ont été tuées mercredi dans des bombardements de l’armée syrienne menés contre Jdeidet Artouz, une banlieue du sud-ouest de la capitale Damas, rapportent des habitants et des militants de l’opposition.

BOMBARDEMENT DE L'ARMÉE SYRIENNE PRÈS DE DAMAS

“Les chars et les soldats sont partis vers 16h00. Lorsqu’on a pu sortir dans les rues, on a trouvé les corps d’au moins 35 hommes”, a dit un habitant, Fares, joint par Reuters par téléphone.

“La quasi totalité d’entre eux ont été tués d’une balle au visage, dans la tête ou dans le cou dans des maisons, des jardins et des caves”, a-t-il ajouté.

Fares, qui n’a pas donné son nom de famille par crainte de représailles, a indiqué que des soldats de la 4e division blindée commandée par Maher al Assad, le frère du président syrien Bachar al Assad, étaient entrés chez lui.

“Ils ont regardé ma carte d’identité puis m’ont laissé partir. Ils semblaient rechercher des militants ou des jeunes hommes à exécuter avec un profil particulier.”

Un autre habitant a fait état d’au moins 50 morts.

Selon le président de l’Observatoire syrien pour les droits de l’homme (OSDH, proche de l’opposition), Rami Abdelrahman, 26 des 35 corps retrouvés à Jdeidet Artouz ont été identifiés comme étant des civils.

Khaled Yacoub Oweis, Marine Pennetier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below