July 31, 2012 / 11:53 AM / 6 years ago

Ayrault ferme sur le relèvement du seuil des logements sociaux

PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a réaffirmé mardi sa volonté de relever de 20 à 25% le seuil de logements sociaux pour les villes de plus de 3.500 habitants et de quintupler le montant des amendes pour les communes qui ne respectent pas la loi.

Jean-Marc Ayrault a donné leur "feuille de route" aux préfets réunis au ministère de l'Intérieur et leur a demandé d'être "vigilants sur l'application" de la loi de Solidarité et de renouvellement urbain (SRU), notamment en termes de seuil de logements sociaux. Le montant des amendes pour les communes qui ne respectent pas la loi sera par ailleurs quintuplé. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le Premier ministre, qui donnait leur “feuille de route” aux préfets réunis au ministère de l’Intérieur, leur a demandé d’être “vigilants sur l’application” de la loi de Solidarité et de renouvellement urbain (SRU).

Voté en 2000, ce texte impose aux communes de plus de 3.500 habitants d’atteindre un quota de 20% de logements sociaux sur leur territoire. Mais la majorité présidentielle s’est engagée à relever ce seuil.

“Le taux communal de logements sociaux sera porté à 25%, les amendes seront quintuplées”, a dit Jean-Marc Ayrault à l’adresse des préfets.

“Il vous faudra donc tout à la fois aider, accompagner les communes en retard qui font des efforts et faire preuve de fermeté vis-à-vis de celles qui refusent d’accueillir les familles modestes”, a-t-il ajouté.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below