July 27, 2012 / 9:35 AM / in 6 years

François Hollande assure la promotion du plan automobile

par Julien Ponthus

François Hollande, entre Arnaud Montebourg et Jacques Aschenbroich, directeur général de Valeo à La Verrière, dans les Yvelines. Le chef de l'Etat s'est rendu dans un centre de recherche de l'équipementier automobile afin d'assurer la promotion du plan de soutien à l'automobile lancé cette semaine par le gouvernement. /Photo prise le 27 juillet 2012/REUTERS/Bertrand Langlois

LA VERRIERE, Yvelines (Reuters) - François Hollande s’est rendu vendredi dans un centre de recherche de l’équipementier automobile Valeo afin d’assurer la promotion du plan de soutien à la filière française lancé cette semaine par le gouvernement.

Ce plan mise sur le développement des véhicules “verts” pour assurer la survie du secteur automobile français mais le manque de mesures pour renforcer la compétitivité a été critiqué.

Arrivé dans la même voiture que le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg sur le site de La Verrière, dans les Yvelines, le président a indiqué à sa sortie vouloir “venir là où se prépare le véhicule de demain”.

La proximité affichée du président avec Arnaud Montebourg est perçue comme un soutien implicite à un ministre critiqué par l’opposition et les milieux patronaux pour sa gestion de la restructuration de PSA Peugeot Citroën en France, pour lequel la direction prévoit 8.000 suppressions d’emplois.

Il a été accueilli par le directeur général de l’équipementier automobile, qui a fait part de ses craintes sur la compétitivité de la France.

“La compétitivité de la France n’est pas à la hauteur, c’est un souci pour nous”, a regretté Jacques Aschenbroich, qui a néanmoins salué les mesures du plan destinées à financer l’innovation, dont le dispositif du crédit impôt-recherche.

“Je suis ravi d’avoir vu que dans le plan automobile vous ayez confirmé que les grandes entreprises comme Valeo pourraient continuer à bénéficier du crédit impôt recherche qui est absolument indispensable”, a-t-il déclaré.

VALEO PRÉSENT EN ASIE

François Hollande s’est défendu lors d’une conférence de presse sur le site d’avoir choisi un déplacement “facile” dans une entreprise profitable alors que des milliers d’emplois sont menacés par le plan de restructuration de PSA.

“Nous sommes auprès des salariés d’Aulnay (...) pour faire en sorte que le plan puisse être renégocié”, a dit le président, expliquant en outre que ce serait par les innovations technologiques d’entreprises comme Valeo que la France maintiendrait les emplois de production sur son sol.

“La compétitivité c’est l’innovation, c’est la recherche, c’est la qualité du travail, c’est la formation du personnel”, a-t-il insisté.

François Hollande a ainsi annoncé que le crédit impôt-recherche serait non seulement un outil clé du plan automobile mais serait aussi étendu aux PME innovantes.

Premier président à visiter la commune de La Verrière depuis Louis-Napoléon Bonaparte en 1849, François Hollande s’est vu offrir un phare composé de LED, une innovation de Valeo.

“Vous avez sans doute voulu signifier que le président de la République était un phare qui devait éclairer l’avenir”, a plaisanté François Hollande, qui a assisté à la démonstration d’une voiture armée de capteurs qui se gare automatiquement.

Valeo a annoncé jeudi que les constructeurs automobiles asiatiques étaient devenus ses principaux clients au premier semestre, permettant à l’équipementier automobile de compenser la dégradation en Europe qui a contraint PSA à engager une vaste restructuration.

François Hollande au volant d'une voiture hybride sur le site Valeo de La Verrière, dans les Yvelines. Le chef de l'Etat s'est rendu vendredi dans ce centre de recherche de l'équipementier automobile afin d'assurer la promotion du plan de soutien à la filière française lancé cette semaine par le gouvernement. /Photo prise le 27 juillet 2012/REUTERS/Bertrand Langlosi/Pool

Le groupe a réalisé sur le semestre écoulé un chiffre d’affaires de six milliards d’euros (+12,5%), désormais réalisé en majorité (53%) en Asie et dans les pays émergents, et une marge opérationnelle en valeur de 370 millions d’euros (+7,2%).

Déstabilisé par des fonds d’investissements étrangers, Valeo a été l’un des premiers investissements du Fonds stratégique d’investissement créé au coeur de la crise en 2008.

Edité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below