July 7, 2012 / 4:19 PM / 7 years ago

Inondations meurtrières dans le sud de la Russie

MOSCOU (Reuters) - Une centaine de personnes sont mortes dans des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles dans la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie, près de la mer Noire.

Une centaine de personnes sont mortes dans des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles dans la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie, près de la mer Noire. /Phoot prise le 7 juillet 2012/REUTERS/Vladimir Anosov

Certaines victimes ont été électrocutées, d’autres emportées par les eaux.

La plupart étaient des personnes âgées qui ont été surprises dans leur sommeil, notamment dans la ville de Krymsk, située à 300 kilomètres au nord-ouest de Sotchi, le port de la mer Noire qui accueillera les Jeux olympiques d’hiver de 2014.

Elles sont mortes noyées là où les eaux, d’un niveau supérieur à 1m50, ont transformé les rues escarpées de la ville en torrents meurtriers.

Au total, quatre-vingt-douze personnes sont mortes dans cette seule ville. Deux personnes ont également été tuées à Novorossiisk et neuf à Gelendzhik.

D’autres ont survécu en se réfugiant sur leurs toits. Selon les autorités, il est tombé en seulement quelques heures ce qui tombe habituellement en deux mois, provoquant l’inondation de plusieurs milliers d’habitations.

“Beaucoup de véhicules ont été renversés, y compris des gros camions. Des murs en brique ont été emportés par les eaux”, a déclaré Vladimir Anosov, habitant d’un village situé près de Krymsk.

“Nous avons retrouvé des corps recouverts de toiles dans plusieurs rues. Les gens sont sous le choc. Ils continuent à se plaindre qu’ils n’ont pas été prévenus. Le ministère chargé des secours d’urgence a beaucoup de personnel, mais les équipes ont du mal à faire face à la catastrophe”, a déclaré un journaliste de la chaîne 9 de Krasnodar.

“La police renforce sa présence pour empêcher des pillages”, a par ailleurs déclaré Igor Jeliabine, porte-parole de la police.

Le président russe Vladimir Poutine est attendu dans la région pour constater les dégâts et rencontrer les habitants, ont rapporté les agences de presse russes.

La région de Krasnodar, située en bordure de la Mer Noire et de la Mer d’Azov, est une destination de vacances populaire en Russie. On ignore cependant si des touristes figurent parmi les victimes.

L’agence officielle d’hydrométéorologie a annoncé que la pluie pourrait encore tomber samedi et dimanche. Le gouverneur de la région de Krasnodar Alexander Tkachov a appelé quant à lui la population à ne pas paniquer.

“Nous n’avons jamais connu de telles inondations par le passé. Il n’y a jamais eu rien de tel depuis les 70 dernières années. Plus de 5.000 foyers ont été touchés”, a-t-il déclaré à l’agence Itar-Tass.

En raison de la tempête, la compagnie russe Transneft a annoncé l’interruption de ses livraisons de pétrole à partir du port de Novorossiisk.

Igor Dyomin, porte-parole de Transneft, a déclaré que les transports régionaux étaient dans un état de chaos et que les liaisons ferroviaires avec Novorossiisk avaient été interrompues. “L’eau atteint 50 centimètres au-dessus des rails”, ont annoncé les chemins de fer russes sur leur site internet.

Vladimir Soldatkin; Bertrand Boucey, Baptiste Bouthier et Hélène Duvigneau pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below