1 mai 2012 / 07:40 / dans 6 ans

Roméo Langlois est bien entre les mains des Farc, selon Bogota

BOGOTA (Reuters) - Le président colombien Juan Manuel Santos a fait état lundi d’“indices très clairs” selon lesquels le journaliste français Roméo Langlois est bien entre les mains des rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

<p>Le pr&eacute;sident colombien Juan Manuel Santos a fait &eacute;tat lundi d'"indices tr&egrave;s clairs" selon lesquels le journaliste fran&ccedil;ais Rom&eacute;o Langlois est bien entre les mains des rebelles des Forces arm&eacute;es r&eacute;volutionnaires de Colombie (Farc). /Photo diffus&eacute;e le 29 avril 2012/REUTERS/France 24</p>

Correspondant de la chaîne d‘information France 24 en Colombie, Roméo Langlois a été fait prisonnier par les rebelles lors d‘un affrontement samedi entre l‘armée et les Farc.

“Nous disposons d‘indices très clairs selon lesquels le journaliste français est détenu par les Farc”, a dit Juan Manuel Santos.

“Les Farc ont promis il y a quelques semaines au pays qu‘ils cesseraient leurs enlèvements: nous avons accueilli cette annonce avec satisfaction, nous avons dit que nous appréciions ce geste, qu‘il s‘agissait d‘un geste en direction de la paix”, a poursuivi le président colombien.

“Nous demandons aux Farc de le libérer le plus vite possible.”

A Paris, le ministère français des Affaires étrangères a déclaré que la France tenait les Farc “pour responsables de la situation de (Roméo) Langlois”.

Luis Jaime Acosta, Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below