April 19, 2012 / 8:19 PM / 8 years ago

Marine Le Pen perd son procès contre Eva Joly et fait appel

Le tribunal de Paris a relaxé jeudi la candidate écologiste à la présidentielle française Eva Joly, qui était poursuivie en diffamation par Marine Le Pen. La présidente du Front national, qui réclamait 20.000 euros de dommages et intérêts, a fait appel. /Photo prise le 15 avril 2012/REUTERS/Laetitia Notarianni

PARIS (Reuters) - Le tribunal de Paris a relaxé jeudi la candidate écologiste à la présidentielle française Eva Joly, qui était poursuivie en diffamation par la présidente du Front national Marine Le Pen.

Le 10 avril, sur RMC et BFM TV, Eva Joly avait déclaré à propos de la candidate d’extrême-droite : “elle est l’héritière de son père milliardaire par un détournement de succession”.

Comme le soutenaient la défense et le parquet, le tribunal a estimé que ces propos visaient Jean-Marie Le Pen et non sa fille.

Marine Le Pen, qui réclamait 20.000 euros de dommages et intérêts, a fait appel. L’audience aura lieu samedi matin devant la 10e chambre, a indiqué son avocat, Wallerand de Saint Just.

Eva Joly visait dans ses propos diverses successions, dont le testament signé dans les années 1970 au profit de Jean-Marie Le Pen par Hubert Lambert, héritier d’une dynastie industrielle, pour lequel le fondateur du FN nie toute fraude.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below