February 29, 2012 / 7:39 AM / 7 years ago

François Hollande défend l'arme fiscale comme instrument moral

PARIS (Reuters) - François Hollande a défendu mercredi sa proposition de taxer à 75% les revenus supérieurs à un million d’euros annuels, estimant qu’elle rapporterait de 200 à 300 millions à l’Etat.

LE TAUX D'IMPÔT SUR LE REVENU

Le candidat socialiste à la présidentielle a insisté sur la réforme de la fiscalité, qui figure en tête de son programme, et l’a présentée comme une arme morale.

Sa taxe sur les très hauts salaires, décriée par la droite, concernerait “3.000 personnes, à peu près” et rapporterait “de 200 à 300 millions”, a-t-il précisé sur RTL.

“Ce n’est pas une question de rendement, c’est une question de moralisation”, a-t-il dit. “J’ai décidé d’une réforme fiscale d’ampleur et je la mènerai.”

Le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a vu dans cette proposition le résultat de sa bonne tenue dans les sondages, qui le donnent à près de 10% des intentions de vote.

“Attendez que je gagne encore deux ou trois points, et vous verrez qu’on avancera beaucoup, sur la planification écologique, sur le revenu maximum dans les entreprises, et sur la taxation des hauts revenus”, a-t-il dit lors d’un point de presse au Salon de l’agriculture. “C’est une des conséquences des progrès du Front de gauche dans l’opinion.”

François Hollande a répété en outre qu’il entendait bloquer les prix des carburants “pendant trois mois” et réintroduire la “TIPP flottante”, système selon lequel l’Etat atténue la hausse des prix à la pompe par une baisse des taxes.

“Je n’accepterai pas que l’Etat puisse gagner quelque recette que ce soit sur la hausse des prix du carburant”, a-t-il dit.

Autre promesse du candidat socialiste, celle de revenir sur l’augmentation du taux normal de TVA de 19,6% à 21,2% qui vient d’être adoptée par les députés dans le cadre du texte instituant la “TVA sociale”.

“Si je suis élu président de la République, il n’y aura pas l’augmentation de la TVA à 21,2 comme il est prévu”, a-t-il dit.

“MARCHÉ DE DUPES”

François Hollande s’en est pris également à proposition, formulée mardi par Nicolas Sarkozy, d’augmenter les salaires des professeurs qui accepteraient de travailler davantage.

Le président-candidat a proposé d’augmenter de 25% le traitement des enseignants en échange de plus de présence dans leurs établissements.

“Près de 50% de présence supplémentaire payée 25% de plus, vous en connaissez beaucoup qui vont accepter ce marché de dupes ?”, s’est interrogé le candidat socialiste à l’élection présidentielle sur RTL.

“Nous avons des contraintes qui pèsent sur nous”, a dit François Hollande, qui propose des créations de postes dans l’enseignement mais pas de hausse des salaires.

“Je veux qu’il y ait plus de personnes dans l’enseignement mais je ne peux pas me permettre d’annoncer des hausses de rémunération et quand j’entends les propositions du candidat sortant (...) je me dis que ce n’est ni raisonnable, ni acceptable, ni financièrement supportable”, a-t-il ajouté.

Le candidat socialiste, qui passe la journée à Londres, où il parlera Europe et régulation des marchés, est revenu aussi, en haussant le ton, sur les attaques de Nicolas Sarkozy contre sa compagne.

Le président sortant avait évoqué lundi les liens de François Hollande avec des personnalités de la finance et avait cité Valérie Trierweiler, qui travaille à Direct 8, une chaîne de télévision ayant appartenu à l’homme d’affaires Vincent Bolloré.

“Je ne cherche pas à être dans une bataille de cour d’école”, a réagi mercredi François Hollande sur RTL. “Maintenant, si on vient me chercher, on me trouve et ce que je n’ai pas accepté (...), c’est que le candidat sortant, président encore en exercice, puisse, pour m’attaquer, s’en prendre à ma compagne, Valérie Trierweiler.

“J’ai trouvé que c’était inélégant, ai-je dit, discourtois, sûrement, mais c’était surtout ne pas comprendre ce qu’est une élection présidentielle et ce qu’elle exige de hauteur de vue”, a ajouté François Hollande.

Patrick Vignal, avec Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below