12 janvier 2012 / 19:18 / il y a 6 ans

Le squelette exhumé en Côte d'Ivoire n'est pas celui de Kieffer

PARIS (Reuters) - Le squelette exhumé le 6 janvier en Côte d‘Ivoire n‘est pas celui du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer enlevé dans ce pays en 2004, a indiqué jeudi l‘avocat du frère du journaliste.

Me Alexis Gublin a précisé que l‘expertise ADN s’était révélée négative. “Le corps n‘est pas celui de Guy-André Kieffer”, a-t-il dit à Reuters.

Les autorités militaires ivoiriennes avaient remis vendredi à Abidjan au juge français Patrick Ramaël les restes d‘un homme susceptible d’être le journaliste Guy-André Kieffer, disparu en avril 2004 alors qu‘il enquêtait sur une affaire de malversation dans la filière cacao.

Le frère du journaliste, Bernard Kieffer, avait accrédité vendredi dernier la thèse selon laquelle il pourrait s‘agir des restes de Guy-André Kieffer. “Cela ne fait guère de doute parce que le juge (français) va disposer d‘informations très précises qui donnent à penser que c‘est bien lui, en effet, (...) qui a été inhumé à cet endroit”, avait-il dit sur i>TELE.

Me Alexis Gublin a déclaré jeudi que le fait que le corps ne soit pas celui de Guy-André Kieffer était une déception pour la famille mais que l‘enquête se poursuivait, raison pour laquelle le juge d‘instruction se trouve toujours en Côte d‘Ivoire.

“Même si la découverte du corps est un élément important pour la famille, ce n‘est pas nécessairement l’élément principal. L’élément principal, c‘est de découvrir les commanditaires et les raisons qui ont poussé à l‘assassinat de Guy-André Kieffer”, a-t-il dit.

“Ça ne remet pas en cause l‘enquête qui est menée par le juge Ramaël depuis de nombreuses années. Le fait que cette hypothèse n‘aboutisse pas permet de renforcer d‘autres hypothèses sur lesquelles le magistrat et les enquêteurs travaillent”, a ajouté Me Gublin.

La justice française examine l‘hypothèse d‘un crime à mobile politique qui impliquerait l‘entourage de l‘ancien président Laurent Gbagbo, capturé le 11 avril 2011 à Abidjan après des mois de guerre civile consécutifs à sa contestation de l’élection de son rival Alassane Ouattara, aujourd‘hui au pouvoir.

Guy-André Kieffer, journaliste indépendant, collaborait notamment à “La Lettre du Continent” et était spécialisé dans les questions de matières premières, notamment le cacao, dont la Côte d‘Ivoire est le premier producteur mondial. Son entourage affirme qu‘il enquêtait sur des malversations.

Les enquêteurs français, après plusieurs déplacements antérieurs sur place, ont établi qu‘il avait été enlevé sur un parking d‘Abidjan le 16 avril 2004.

L’épouse de Laurent Gbagbo a été entendue comme témoin en avril 2009 par le juge français, ainsi que l‘ancien ministre de l‘Economie ivoirien Paul-Antoine Bohoun Bouabré, dans le cadre de l‘information ouverte à Paris pour “enlèvement et séquestration”.

Gérard Bon, édité par Guy Kerivel

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below