March 15, 2011 / 1:55 PM / 8 years ago

Quatre Français toujours portés disparus au Japon

PARIS (Reuters) - Quatre Français sont toujours portés disparus dans la zone du séisme et du tsunami qui ont frappé la côte nord-est du Japon, a déclaré mardi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé.

Une femme consultant une liste de personnes évacuées vers un abri de la préfecture d'Iwata, après le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon. Quatre Français sont toujours portés disparus dans la zone du séisme et du tsunami qui ont frappé la côte nord-est du Japon, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé. /Photo prise le 15 mars 2011/REUTERS/Lee Jae-Won

Face au risque de catastrophe nucléaire, la France n’a pas décidé d’évacuer ses ressortissants mais va faciliter le départ de ceux qui le souhaitent, a-t-il expliqué lors de la conférence de presse de clôture du sommet du G8 à Paris.

L’ambassade de France à Tokyo a cependant précisé qu’un avion devait repartir de Tokyo pour Paris dans la soirée de mardi avec 280 personnes à son bord.

Il ne s’agit “pas d’une opération de rapatriement”, insiste l’ambassade dans le point de situation posté sur internet par ses services à la mi-journée.

Pour ce vol, priorité est donnée aux enfants de moins de quinze ans, aux femmes enceintes et aux Français qui résidaient dans les quatre préfectures sinistrées de Miyagi, Fukushima, Iwate et Aomori.

Environ 9.000 Français étaient installés au Japon avant le séisme de vendredi, dont plus de 600 dans la région de Sendai, la plus touchée.

Samedi, la France avait dit être sans nouvelle d’une vingtaine de ses ressortissants. Dix-sept manquaient toujours à l’appel lundi.

AUCUNE VICTIME FRANÇAISE RECENSÉE POUR L’INSTANT

“A ce stade, aucune victime (française) n’a été signalée”, a dit Alain Juppé à Paris.

“Nous poursuivons nos vérifications. Quatre Français restent recherchés dans la zone critique”, a dit le ministre.

“Nous n’avons pas donné de consignes d’évacuation mais nous avons, à titre de précaution, demandé aux Français de se déplacer vers le Sud et nous sommes en train de prendre des mesures pour faciliter le départ de nos concitoyens qui le souhaitent”, a ajouté le chef de la diplomatie.

Air France est en train de renforcer ses dessertes sur Tokyo et Osaka.

L’ambassade de France recommande de son côté “aux personnes qui n’ont pas de raison essentielle” de rester à Tokyo et de “s’éloigner de la région du Kanto”.

Dans la capitale du Japon, “la situation reste à l’heure qu’il est tout à fait saine (...) Une très légère hausse de radioactivité a été enregistrée. Elle ne présente aucun danger pour la santé humaine”, peut-on lire sur le site de l’ambassade.

L’analyse des vents qui soufflent actuellement sur l’archipel permet de dire que Tokyo est à l’abri pendant les prochaines 48 heures.

L’ambassade recommande aux Français de faire des provisions d’eau et de nourriture et de se tenir prêt pour un éventuel calfeutrage de leur habitation.

La France a envoyé au Japon deux équipes de la Sécurité civile pour participer aux opérations de recherches des victimes. Les secouristes sont arrivés lundi soir dans la région de Sendai.

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below