March 2, 2011 / 12:19 PM / 8 years ago

Le projet socialiste pour 2012 pratiquement prêt, selon Aubry

PARIS (Reuters) - Les socialistes, si la gauche revient au pouvoir en 2012, s’attaqueront en priorité au chômage des jeunes, alloueront de nouveaux moyens à la police et à la justice et lanceront une réforme fiscale, promet Martine Aubry.

Le projet du PS pour 2012 est "pratiquement prêt", explique Martine Aubry dans une interview au Monde. Ce programme, qui doit être validé par les militants en mai, prévoit notamment de faire de la lutte contre le chômage des jeunes une priorité, d'allouer de nouveaux moyens à la police et à la justice et de lancer une réforme fiscale. /Photo prise le 11 décembre 2010/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Ce projet, qui doit être validé par les militants du Parti socialiste en mai, “est pratiquement prêt”, explique le premier secrétaire du PS dans une interview que Le Monde publie mercredi. “Il a la particularité d’avoir été construit pendant deux ans à l’écoute des préoccupations des Français”, dit-elle.

Les socialistes ont multiplié les conventions au long de 2010, additionnant des mesures économiques et sociales, des propositions sur la sécurité ou “l’égalité réelle”. Le texte du projet, hiérarchisé et financé, doit être présenté en bureau national, l’organe exécutif du PS, le 5 avril.

En 2012, “il faudra d’abord s’attaquer au chômage des jeunes en leur proposant des emplois d’avenir”, prône Martine Aubry dans l’entretien accordé au Monde. Ensuite, “il faudra dégager des moyens nouveaux pour la police et la justice, abroger la réforme des collectivités locales, réaliser la troisième étape de la décentralisation et mettre en oeuvre la réforme fiscale”.

“Tout ce que nous proposons sera réalisé”, promet-elle, “mais il faudra du temps, dix, quinze ans”.

Il n’est pas question à ses yeux de plaider pour le rétablissement de tous les postes de fonctionnaires supprimés par la droite. Mais dans l’Education nationale, par exemple, “nous créerons des postes là où les besoins existent pour assurer la réussite scolaire”.

Aller sur le terrain de la sécurité, domaine de prédilection de Nicolas Sarkozy, est stratégique, souligne Martine Aubry.

L’échec présidentiel sur ces thèmes est “patent”, dit-elle. “Il a mis sous tension toute la société. Pour lui, les jeunes sont soit des paresseux, soit des délinquants, il n’a obtenu aucun résultat”, ajoute-t-elle, prônant une “sanction juste, proportionnée et rapide” dès le premier acte d’incivilité ou de délinquance.

La maire de Lille, qui entretient le mystère sur ses intentions présidentielles, ne répond pas à la question de savoir s’il s’agit du “projet du PS ou celui de Martine Aubry”.

“C’est le projet pour faire gagner notre candidat mais surtout le projet que la France et les Français attendent”, dit-elle.

Laure Bretton, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below