November 17, 2010 / 6:35 AM / 9 years ago

Emirats, Australie et Etats-Unis, trio de tête des rejets de CO2

OSLO (Reuters) - Les Emirats arabes unis, l’Australie et les Etats-Unis sont les trois principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre, selon un indice publié mercredi qui combine émissions actuelles et rejets historiques.

Les Emirats arabes unis, l'Australie et les Etats-Unis sont les trois principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre, selon un indice publié mercredi qui combine émissions actuelles et rejets historiques. /Photo d'archives/REUTERS/Tyrone Siu

Pour établir son classement, la société britannique de conseil Maplecroft prend en ligne de compte les émissions actuelles totales mais aussi ramenées à la population, ainsi que le total des émissions cumulées dans l’histoire.

Pour chaque pays, les rejets de gaz à effet de serre par habitant représentent 50% de la note finale; les rejets nationaux et historiques comptent chacun pour 25% de la note.

Sans surprise, les pays riches et les membres de l’OPEP occupent les premières places de ce classement de 183 nations. Les pays africains, faiblement émetteurs de gaz à effet de serre, sont aux derniers rangs.

Les Emirats arabes unis occupent la tête du fait de leur forte consommation d’énergie - notamment pour les programmes de désalinisation de l’eau de mer - presque entièrement produite à partir des hydrocarbures.

L’Australie est au deuxième rang en raison de sa forte dépendance au charbon. La troisième place des Etats-Unis s’explique largement par l’accumulation des rejets depuis 1900 et par l’importance des émissions de gaz à effet de serre rapportées à la population.

Suivent le Canada, les Pays-Bas, l’Arabie saoudite, Singapour, la Russie, la Belgique et le Kazakhstan.

La Chine, qui est aujourd’hui le principal pays émetteur de gaz à effet de serre en données brutes, n’apparaît qu’au 26e rang car ses rejets rapportés à sa population de 1,3 milliard d’habitants sont bien inférieurs aux émissions par habitant de pays comme les Etats-Unis ou l’Australie.

La question du réchauffement climatique et des émissions de gaz à effet de serre seront de nouveau au centre de la réunion organisée par l’Onu du 29 novembre au 10 décembre à Cancun, au Mexique. Mais les négociations en vue de parvenir à un nouveau traité limitant les émissions de gaz à effet de serre ne devraient pas aboutir cette année.

Alister Doyle; Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below