September 2, 2009 / 10:46 AM / 10 years ago

Un puissant séisme fait au moins 42 morts en Indonésie

par Pipit Prahoro et Heru Asprihanto

Une maison du village de Sukabumi, sur Java-Ouest. Un puissant séisme au large du sud-ouest de l'île de Java a fait au moins 35 morts et entraîné l'évacuation de plusieurs milliers de personnes mercredi, rapportent les autorités indonésiennes. /Photo prise le 2 septembre 2009/REUTERS/Koran Sindo

PANGALENGAN, Indonésie (Reuters) - Le bilan d’un puissant séisme au large du sud-ouest de l’île de Java est passé à au moins 42 morts et 300 blessés et il risque encore de s’alourdir, ont fait savoir jeudi aux premières heures les autorités indonésiennes.

Le tremblement de terre d’une magnitude de 7,0 sur l’échelle de Richter a été ressenti mercredi après-midi dans la capitale, Djakarta et il a détruit des habitations dans des villages de l’ouest de Java, plus proches de l’épicentre.

Des reporters de Reuters présents jeudi dans la région ont vu de nombreuses maisons endommagées ainsi que des tentes et des abris de fortune érigés dans les rues et dans les champs.

Un responsable local, Obar Sobarna, a déclaré que quelque 5.000 personnes avaient dû quitter leur logement dans la région, parce qu’il était endommagé ou parce qu’elles craignaient les répliques.

Les autorités ont fait état de 1.300 maisons endommagées tandis que les médias locaux avancent le chiffre de 3.500.

Outre les 42 morts, une quarantaine de personnes sont portées disparues après un glissement de terrain dans la région administrative de Cianjur, à une centaine de km au sud de Djakarta, a précisé un responsable de l’agence nationale de gestion des catastrophes.

Priyadi Kardono, responsable de l’agence indonésienne de gestion des catastrophes, a déclaré que le bilan risquait de s’alourdir considérablement.

“Les communications avec les zones côtières ont été complètement coupées, donc nous ignorons quelles sont les conditions sur place”, a-t-il dit. “Aucune information n’est parvenue de ces zones que nous pensons pourtant être les plus affectées. Il est possible que le bilan augmente.”

Le ministère de la Santé a annoncé l’envoi d’équipes médicales dans l’ouest de Java.

UNE QUARANTAINE DE BLESSES À DJAKARTA

L’agence officielle Antara rapporte que dans certains villages, les habitants tentent de dégager seuls les décombres des bâtiments à la recherche de survivants ou de corps.

“De nombreuses maisons se sont écroulées”, a déclaré Edi Sapuan, un habitant du village de Margamukti, situé non loin de l’épicentre du séisme. “Seules les maisons de bois sont restées debout. De nombreux villageois sont blessés, couverts de sang.”

Le séisme a été ressenti jusqu’à Surabaya, deuxième plus grande ville d’Indonésie, à 500 km au nord-est de Tasikmalaya, une ville proche de l’épicentre, et jusqu’à l’île touristique de Bali, 700 km à l’est.

Java, île très peuplée de l’archipel indonésien, avec plus de 110 millions d’habitants, compte aussi la capitale Djakarta, où des bâtiments ont été ébranlés et où 38 personnes au moins ont été blessées, selon un responsable du ministère de la Santé.

Les principales compagnies énergétiques, minières et industrielles de l’île de Java ont dit qu’elles n’avaient pas été affectées par le séisme.

L’institut indonésien de sismologie a indiqué que le tremblement de terre était d’une magnitude de 7,3 et que son épicentre se trouvait en mer, à 142 km au sud-ouest de Tasikmalaya.

L’institut géologique américain a fait état tout d’abord d’une magnitude un peu supérieure, 7,4, avant de la rabaisser à 7,0. Il a situé son hypocentre à environ 50 km de profondeur.

Des alertes au raz-de-marée ont été déclenchées sur les côtes de Java, dans un rayon de quelques centaines de kilomètres autour de l’épicentre, mais elles ont été levées une demi-heure plus tard.

Quelque 230.000 personnes, dont plus de 170.000 Indonésiens, avaient été tuées en 2004 dans un tsunami provoqué par un séisme de magnitude 9,15 au large de la province indonésienne d’Aceh.

Les 17.000 îles de l’archipel indonésien sont situées le long de la “ceinture de feu du Pacifique”, l’une des régions à l’activité sismique la plus forte au monde.

Avec Olivia Rondonuwu, Telly Nathalia, Fitri Wulandari, Muklis Ali, Tyagita Silka, Andreas Ismar, Karima Anjani et Retno Palupi à Djakarta, version française Eric Faye, Clément Dossin, Jean-Stéphane Brosse et Nicole Dupont

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below