February 10, 2009 / 7:51 AM / 11 years ago

Plus de 600.000 foyers privés d'électricité par la tempête

PARIS (Reuters) - Quelque 608.000 foyers étaient privés d’électricité ce matin en France après le passage d’une tempête hivernale qui poursuivait sa progression vers l’est et le nord-est du pays, apprend-on auprès d’ERDF.

Alerte tempête sur une grande partie de la France.

Les régions les plus touchées sont les Pays de la Loire, le Centre et la Bourgogne avec plus de 100.000 foyers sans électricité, fait savoir Electricité réseau distribution France dans un communiqué.

Cette tempête, qui intervient 16 jours après celle qui a en partie ravagé le sud-ouest du pays, a balayé une large partie de la moitié nord du pays sans faire de victimes ni provoquer de dégâts majeurs.

Météo France a prévenu que cette tempête était moins intense que celle du 24 janvier mais “plus durable et plus étendue”. Les rafales ont atteint 100 à 140 km/h sur les côtes et 100 à 120 km/h dans les terres.

D’après Météo France, la tempête devrait avoir quitté la France par l’est vers 19h00.

A Paris, les aéroports d’Orly et de Roissy avaient été fermés dès 20h00 hier soir à titre préventif. Le trafic aérien devait reprendre vers 10h00 aujourd’hui avec des retards à signaler sur de nombreux vols.

LE SUD-OUEST ÉCHAPPE AU PIRE

Dans l’Ouest, aucune victime n’était à déplorer après le passage de la tempête et les dégâts étaient moins importants qu’on pouvait le craindre.

La préfecture maritime, qui avait positionné trois navires en cas de problème au large d’Ouessant, de Camaret et de la Rochelle, n’a déploré aucun accident en mer.

Le département de la Vendée a été le plus touché. Les pompiers sont intervenus à 436 reprises dans la nuit dans ce seul département.

Dans le Sud-Ouest, les vents n’ont pas atteint l’intensité de la tempête Klaus, qui a fait onze morts, privé des centaines de milliers de foyers d’électricité, endommagé les voies de communication et a détruit une grande partie du patrimoine forestier.

Dans le département des Landes, le plus touché par Klaus, la préfecture a décidé d’interdire les transports scolaires mardi matin par mesure de prévention, en raison des risques de chutes d’arbres déjà fragilisés.

Le trafic des Train express régionaux a été interrompu entre La Rochelle et Bordeaux en raison de chutes d’arbres sur les voies.

En Gironde, en raison du vent et d’une forte marée, des risques d’inondation sur les berges de la Garonne à hauteur de l’agglomération bordelaise étaient signalés en début de matinée.

Les autorités ont lancé partout les recommandations d’usage: limiter ses déplacements, prendre garde aux chutes d’arbres ou d’objets divers et ranger les objets exposés au vent.

Clément Dossin, avec les correspondants de Reuters en régions, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below