for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Près de 400 dauphins-pilotes meurent en s'échouant dans une baie australienne

SYDNEY (Reuters) - Quelque 470 globicéphales ou dauphins-pilotes se sont échoués en Australie, sur les côtes de la Tasmanie, et 380 d’entre eux ont péri malgré les efforts de dizaines de volontaires pour tenter de les sauver, rapportent les autorités.

Quelque 470 globicéphales ou dauphins-pilotes se sont échoués en Australie, sur les côtes de la Tasmanie, et 380 d'entre eux ont péri malgré les efforts de dizaines de volontaires pour tenter de les sauver. /Photo diffusée sur les réseaux sociaux le 22 septembre 2020/REUTERS/Bilal Rashid

Jamais de mémoire récente autant de cétacés ne s’étaient ainsi échoués en Australie. Les mammifères avaient été repérés lundi sur un vaste banc de sable lors d’un vol de reconnaissance aérienne au-dessus de Macquarie Harbour, une baie de l’ouest de la Tasmanie.

Une cinquantaine d’animaux ont pu être sauvés par les scientifiques, pêcheurs et volontaires mobilisés sur le site mais il est très probable qu’un grand nombre d’entre eux reviendront s’échouer comme ils l’ont fait la veille.

“Plus le temps passe, plus ils s’épuisent et leurs chances de survie se réduisent”, a expliqué Nic Deka, du service des parcs et la faune australien.

Un dauphin-pilote peut mesurer jusqu’à sept mètres de long et peser jusqu’à trois tonnes.

Pour le remettre à l’eau, quatre à cinq personnes doivent attacher des courroies autour de l’animal afin qu’il soit remorqué par bateau hors de la baie.

Ces échouages de cétacés restent un mystère pour les scientifiques. Leur seule certitude est que ce sont des animaux très sociables connus pour voyager en groupes et pour se rassembler autour de leurs congénères blessés ou en détresse.

Certaines théories lient également ces échouages à des changements dans les champs électromagnétiques car les dauphins-pilotes s’appuient sur un système de sonar sophistiqué pour s’orienter ou chasser leurs proies.

En 1996, 320 dauphins-pilotes s’étaient échoués au large de l’Australie occidentale. En 2017, 600 globicéphales s’étaient échoués en Nouvelle-Zélande.

Le plus grand échouage de l’histoire moderne a concerné un millier de cétacés en 1918, sur les îles Chatham, un archipel néo-zélandais situé dans l’océan Pacifique.

Byron Kaye, version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up