for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

France: Le Gard en alerte rouge pour des intempéries, Darmanin attendu sur place

PARIS (Reuters) - Le département du Gard a été placé samedi en alerte rouge pluie-inondations et crues alors que de violentes intempéries s’abattent sur le sud-est de la France et pourraient provoquer des cumuls exceptionnels dans le nord-ouest du Gard.

Cinq autre départements, la Lozère, l’Hérault, les Bouches du Rhône, le Var et les Alpes-maritimes, sont en alerte orange pour des orages.

Face à cet épisode pluvio-orageux qualifié d’”intense” par Météo France, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé sur Twitter qu’il se rendrait sur place dimanche pour faire un point sur la situation auprès des forces de secours et des autorités locales.

Dans le département du Gard, deux secteurs sont particulièrement touchés par les intempéries, la Vallée Borgne, entre Saint-Jean-du-Gard et Anduze, où les sapeurs-pompiers font état de six sauvetages avec les hélicoptères, 18 sauvetages terrestres et 200 mises en sécurité.

La rivière Gardon d’Anduze connaît une crue majeure se rapprochant des niveaux historiques, prévient Vigicrue.

La commune de Vigan, qui est inaccessible en raison d’une route départementale coupée, et celle de Valleraugue, où les réseaux radios et téléphones sont tombés, sont aussi durement touchées. Les sapeurs-pompiers font état de 16 sauvetages terrestres dans le secteur et de 200 mises en sécurité.

De son côté, la Sécurité civile indique que 650 personnels sont mobilisés sur les intempéries dans la région.

Aucune victime n’est à déplorer à ce stade, indique la préfecture du Gard, mais une personne est portée disparue entre Valleraugue et Pont d’Hérault.

Sur l’ensemble de l’épisode pluvio-orageux qui devrait prendre fin dimanche aux alentours de 3 heures, les cumuls attendus sont de 350 à 550 millimètres dans les Cévennes, localement plus dans les Cévennes gardoises où les cumuls dépassaient déjà les 500 mm dans l’après-midi.

“500 millimètres dans un délai très court, c’est exceptionnel, c’est ce qui a provoqué des montées d’eau extrêmement rapides et des ruissellements violents”, a indiqué Eric Agrinier, chef de la communication des sapeurs pompiers du Gard interrogé par BFM TV.

Blandine Hénault et Mathieu Rosemain

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up