for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Trois morts dans le déraillement d'un train en Ecosse

STONEHAVEN, Ecosse (Reuters) - Trois personnes sont mortes mercredi matin dans le déraillement d’un train en Ecosse, dans une région récemment balayée par de fortes pluies, a annoncé la police des transports britannique.

Slideshow ( 2 images )

Leur décès a été prononcé sur les lieux du drame.

“Malheureusement, en dépit des efforts des secours, nous pouvons confirmer que trois personnes ont été déclarées mortes sur les lieux”, a dit la police des transports dans un communiqué, ajoutant que le conducteur du train figure sans doute parmi elles.

Six personnes ont été hospitalisées pour des blessures apparemment sans gravité, a ajouté la police.

L’agence Press Association a de son côté fait état d’une personne portée disparue, en plus des trois morts.

L’accident s’est produit près de Stonehaven, à 15 kilomètres environ au sud de la ville d’Aberdeen, où le train de la compagnie ScotRail a déraillé dans la matinée au lendemain de fortes pluies dans la région.

Deux hélicoptères et une trentaine de véhicules de secours étaient rassemblés dans un champ situé en surplomb de la portion de voie où a eu lieu l’accident. Le train lui-même n’était pas visible sur les images télévisées.

Sur les images diffusées par la BBC, on aperçoit une colonne de fumée noire s’élevant d’une zone boisée, en contrebas d’une colline.

Une porte-parole de la police a précisé que l’alerte avait été donnée à 09h40 (08h40 GMT).

Selon la BBC, le train était composé de deux locomotives et quatre voitures, dont trois ont quitté la voie après la locomotive de tête non loin d’un cours d’eau.

Des inondations ont eu lieu à Stonehaven et dans sa région ces derniers jours et plusieurs médias suggèrent qu’un glissement de terrain pourrait être à l’origine du déraillement, une hypothèse qui n’a pas été confirmée par les autorités.

“Les services d’urgence sont mobilisés pour l’instant et l’incident est en cours”, a déclaré une porte-parole de la police écossaise.

A Londres, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est dit “attristé” par la nouvelle.

Avec Costas Pitas et Estelle Shirbon, version française Henri-Pierre André et Marc Angrand, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up