for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Brésil: Pour Bolsonaro, les incendies en Amazonie sont "un mensonge"

En photo, un pompier de l’Institut brésilien de l'environnement et des ressources naturelles renouvelables (IBAMA) tente de maitriser un incendie qui s’est déclaré dans une parcelle de la fôret amazonienne à Apui. Le président brésilien Jair Bolsonaro a vertement rejeté mardi l'existence de feux de forêt en Amazonie, évoquant "un mensonge", malgré des données gouvernementales qui indiquent que des milliers d'incendies se sont déclarés à travers la région. /Photo prise le 11 août 2020/REUTERS/Ueslei Marcelino

BRASILIA (Reuters) - Le président brésilien Jair Bolsonaro a vertement rejeté mardi l’existence de feux de forêt en Amazonie, évoquant “un mensonge”, malgré des données gouvernementales qui indiquent que des milliers d’incendies se sont déclarés à travers la région.

Par le passé, le dirigeant d’extrême droite avait déjà nié une recrudescence des feux dans la forêt amazonienne, échangeant des diatribes avec le président français Emmanuel Macron et d’autres dirigeants.

Jair Bolsonaro a fait cette déclaration alors même que des témoins de Reuters dans la ville amazonienne Apui ont observé des nuages de fumée en différents endroits au cours de la journée et d’importants incendies illuminant le ciel à la nuit tombée.

En août dernier, le nombre de feux de forêt en Amazonie avait atteint un plus haut en neuf ans, et les données recueillies jusqu’à présent ce mois-ci laissent suggérer que la situation empire. Plus de 10.000 incendies ont été signalés au cours des dix premiers jours du mois, soit une hausse de 17% par rapport à la même période l’an dernier.

Cependant, lors d’un discours devant d’autres dirigeants sud-américains, Jair Bolsonaro a incité son auditoire à effectuer un vol au-dessus de l’Amazonie entre les villes lointaines de Boa Vista et Manaus pour se rendre compte qu’aucune flamme n’était visible.

“Ils ne trouveront pas un seul foyer d’incendie, pas un seul hectare de déforestation”, a dit l’ancien officier de l’armée. “Cette histoire, selon laquelle l’Amazonie est en train de brûler, est un mensonge et nous devons la combattre avec les vrais chiffres”, a-t-il ajouté.

Jair Bolsonaro a assuré que le Brésil avait démontré sa capacité à protéger lui-même l’Amazonie car la majorité de la forêt, plus grand puits de carbone au monde, était toujours là.

Jake Spring et Maria Carolina Marcello; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up